L'affaire

Trois infirmières âgées de 32, 39 et 40 ans ont été mises en examen suite à une escroquerie au préjudice de la CPAM de Bordeaux qui pourrait s'élever à environ un million d'euros. Le délit est basée sur de fausses déclarations concernant l'achat de matériel médical pour des patients âgés ou en fin de vie. Les trois femmes sont donc poursuivies pour abus de biens sociaux, recel, fausses comptabilités et escroqueries

Les infirmières étaient toutes membres d'une même société, gérée par leurs soins, ABC Perfusions. Cette société basée à Gradignan, en banlieue de Bordeaux, était spécialisée dans la fourniture de matériel médical et notamment de perfusions. Les trois fraudeuses parvenaient à obtenir des ordonnances pour davantage de matériel que nécessaire pour leurs patients puis se faisaient rembourser le surplus par la Caisse Primaire d'Assurance Maladie. Le prix de ce type d'équipement étant conséquent, les sommes pouvaient alors attendre des montants conséquents

Leurs agissements ont été révélés par un cellule de lutte contre le blanchissement interne au ministère de l'Économie et des Finances nommé Tracfin. Certains virements sur leurs comptes personnels ont été jugés suspects. 

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment