Qui dit web dit ordinateur (ou tablette ou smartphone), or le gouvernement réfléchit à l'idée d'une redevance sur les écrans de ces derniers. Sous couvert d'extension de la redevance télé à ceux qui ne la regardent pas sur un poste, mais sur un écran d'ordinateur via le web afin de s'assurer que tous les téléspectateurs contribuent bien au financement de l'audiovisuel public, une nouvelle taxe montre le bout de son nez. 

Dans l'immédiat, la réflexion menée porte sur une possible extension de la redevance aux écrans d'ordinateurs dans les foyers qui n'ont pas la télévision. Il ne s'agit pas d'un impôt supplémentaire destiné à tous les possesseurs d'un ordinateur avec écran, mais plutôt de faire la « chasse » à ceux qui sont supposés regarder la télé parce qu'ils ont un ordinateur chez eux.  

La redevance, ancienne appellation de la « Contribution à l'audiovisuel public » fiance les organismes publics de télévision et de radio. Elle est associé au foyer fiscal propriétaire d'une ou de plusieurs télévisions et se monte à 125 € en France métropolitaine. Telle que présentée par la ministre de la Culture, Aurélie Filipetti, la nouvelle redevance ne concernerait que 200.000 foyers, ceux qui n'ont pas de télévision. 

Le projet fait bondir

Les réactions sont vives, car ordinateur, tablette et smartphone n'ont pas comme premier objet de regarder la télévision, ils le permettent, parfois, entre autres usages. D'autre part, rattacher ces appareils à la taxe d'habitation n'est pas logique dans la mesure où bon nombres sont nomades et à usage personnel. De plus, avoir un appareil ne suffit pas, encore faut-il disposer d'une connexion suffisante pour regarder la télévision et d'un forfait adéquat. 

Enfin, et l'argument est largement recevable, il est de la liberté de chacun d'avoir ou pas la télévision. Ne pas avoir la télé parce qu'on considère que les programmes sont inintéressants est un droit et exiger d'eux qu'ils financent le service public audiovisuel dont ils ne veulent pas bénéficier pose problème. 

Vers une nouvelle taxe sur l'informatique ou le web ?

Evidemment, on peut s'inquiéter de ce début de réflexion sur la taxation des ordinateurs. En ces temps de disette où l'on ne cesse de nous rabâcher que l'Etat doit trouver des milliards à tout prix, on s'effraie à échafauder de nouvelles taxes qui serait liées à l'informatique ou au web... 

Quid d'une taxe sur la possession d'un ordinateur, d'une tablette ou d'un smartphone ? Ou d'une autre sur l'utilisation du web qui viendrait s'ajouter à la liste des taxes et impôts sur les spectacles et l'audiovisuel ?

Parler de taxe sur les écrans d'ordinateurs ouvre la réflexion vers de nouveaux impôts et l'économie numérique dont nous sommes l'un des représentants s'interroge... Aussi modeste qu'il soit, un site internet est un outil de communication puissant à la portée de toute entreprise qui se crée, impossible de s'en passer. 

Dans les services à la personne, les sites sont légion et rien que sur Aladom, nous en recensons à ce jour 9578. Amis internautes, soyons vigilants.

Commentaires

Vous l'avez voulu "LA GAUCHE" alors venez pas pleurer ..... Et ce n'est que le début
Droite, gauche, centre ou de Navarre c'est choux vert et vert choux. ça fait 15ans qu'il nous gonfle avec la taxe sur les ordis il von bien finir par nous la mettre
amen, amen, amen Quand réaliserons-nous que c'est nous qui avons le pouvoir d'achat et une partie des décisions !!!! Etre contre quelque chose c'est ne pas l'adopter. Dans ce cas au rebut tous les moyens audiovisuels, désabonnement aux F.A.I (fournisseur d'accès internet) ........ Je pense que tous ces décideurs perdrons plus que ce qu'ils ont imaginés. Mais encore faut-il le vouloir ... le confort et la facilité nous perdront.
C'est inadmissible, intolérable !!!!!!!!!. Je n'ai plus de télévision depuis maintenant 7 ans et je ne regrette pas mon choix et je m'en porte très très bien ( entre programmes débiles et films qui datent de 25 ans, tiens encore la Grande Vadrouille....) . Je précise que je n'utilise pas non plus mon ordi pour regarder la TV.. Maintenant il faudrait que je paye pour quelque chose que je n'utilise pas, mais c'est de la folie douce dans ce pays. Ah, j'ai une autre idée comme je ne fume pas vous pourriez pas me mettre une petite taxe en plus juste par solidarité et puis une autre parce que je respire et je recrache du co2 c'est pour la pollution. Après l'éthylotest obligatoire de Sarko maintenant une taxe sur les ordis décidemment en matière de conneries y'a pas dire, les politiques c'est mieux que la télé...............