Le taux de TVA est passé de 5,5 à 7% et les exonérations fiscales n'ont pas été modifiées. En cette fin d'année 2011, les acteurs des services à la personne ont eu quelques frayeurs, mais finalement, le secteur n'a pas trop pénalisé par les mesures de rigueur du gouvernement. Le bilan du secteur sur ces dernières années est d'ailleurs positif. 

En cinq ans, le secteur des services à la personne a créé 500.000 emplois. Il compte aujourd'hui 2 millions de salariés, ce qui correspond tout de même à 3,7% de l'emploi en France contre 600.000 en 1994 (cf ANSP), une très belle progression quand on connait la morosité du marché de l'emploi. 

Dans le même temps, le nombre des prestataires ne cesse d'augmenter : on compte pas moins de 25.000 associations, entreprises et établissement publics agréés et ils n'étaient que 5.500 en janvier 2006. En tout, le chiffre d'affaires des services à la personne est estimé à 18 milliards d'euros, chiffre qui comprend le travail non déclaré. 

Ce tableau mérite toutefois d'être nuancé. Le secteur des services à la personne est vaste et tous les segments ne sont pas logés à la même enseigne. Le plus porteur est celui de l'entretien de la maison qui représente à lui seul 5,5 milliards d'euros. 

En raison des changements observés dans la population, les perspectives d'évolution du secteur sont optimistes. En effet, avec l'allongement de la durée de vie et le développement des foyers monoparentaux notamment, les services à la personne sont sur un créneau porteur. A ceci, il faut encore ajouter que seulement 7% des ménages font appel à des services à domicile, ce qui laisse une belle marge de croissance.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment