Noël, c'est l'époque du sapin, des cadeaux, mais c'est aussi l'entrée dans l'hiver, la saison préférée de la bronchiolite. Attention papas et mamans, le méchant virus se porte bien et il se répand très vite en ce moment. 

Trop souvent désemparés face à bébé qui peine à respirer et se nourrit de moins en moins, quand il n'explose pas ses records de température, les parents accourent tous en même temps aux urgences. A la réception, ça sature. 

Il n'y a plus de place en pédiatrie aux urgences

Au CHU de Rennes, le docteur Marie-Aline Guitteny, responsable du service d'urgences pédiatriques constate : « Nous avons même dû placer des nourrissons dans le service de chirurgie car nous n'avons plus de place en pédiatrie ». 

Depuis deux semaines, soit le début du mois de décembre, la bronchiolite sévit chez les petits enfants. C'est une épidémie. Le mieux est encore d'essayer de passer à travers, surtout pour les nourrissons de moins de 3 mois et pour éviter la maladie, quelques règles peuvent être suivies. 

Que faire face à une bronchiolite naissante

Dès les premiers symptômes chez l'enfant, il est important d'éviter les lieux publics. Il faut prendre de soins de désencombrer le petit nez plusieurs fois par jour et fractionner les repas. 

La bronchiolite est une maladie sérieuse, n'hésitez donc pas à consulter votre médecin et laissez-lui la décision d'une éventuelle hospitalisation. Le service des urgences ne s'en portera que mieux. 

Pour en savoir plus sur la bronchiolite et les mesures à prendre, lisez notre article.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment