Une image négative

En plein boom, le secteur des services à la personne reste assez mal connu du grand public. Du moins sur son aspect professionnel. Pour beaucoup il s'agit d'un métier "socle" ou de la dernière chance, une sorte de "filière par défaut". Trop de personnes et demandeurs d'emplois en particulier n'imaginent pas les qualifications nécessaires pour une prestation de ménage à domicile, de soutien scolaire ou encore de jardinage.

La demande faite pour ce type de services est de plus en plus forte du côté des particuliers employeurs, un marché du travail très exploitable en somme pour le Pôle Emploi. Ce dernier recensant près de 21 métiers types dans le secteur.

Des qualifications nécessaires

Pour le Pôle Emploi, ce marché est une opportunité pour le reclassement des chômeurs de longue durée. Toutefois, cette réorientation ne doit pas se faire n'importe comment et exige un minimum de formation et d'information. L'un des plus grands problèmes du secteur étant, outre les difficultés financières liées aux dernières réformes fiscales, le manque de personnel qualifié. Il ne s'agit pas d'un simple "job" de dépannage, mais d'une réelle prestation professionnelle se devant d'être de qualité.

Un dispositif de reconversion à Soissons

À Soissons dans l'Ain, le Pôle Emploi dispose d'un pôle "services à la personne". Afin de bien expliquer le fonctionnement du secteur aux chômeurs, 8 sessions d'informations de deux semaines chacune y sont programmées sur l'année.

Ces sessions permettent d'une part de se renseigner, mais également de préparer un projet professionnel, avec une orientation possible sur différentes formations complémentaires potentielles. Le Pôle Emploi sélectionne ensuite les candidats susceptibles de correspondre de manière sérieuse, professionnelle et durable aux demandes des particuliers employeurs (80 % des demandes) et entreprises.

Un recrutement par simulation à Muzillac

À Muzillac dans le Morbihan, le Pôle Emploi vient au secours des relais d'assistantes maternelles (RAM). Le pays de Muzillac ne disposant pas de "structure" de formation appropriée pour la garde d'enfants, un partenariat entre l'espace emploi formation, le RAM et le Pôle Emploi a été mis en place.

Ainsi, les candidats sont choisis par une méthode de recrutement par simulation (MRS), une méthode qui permet de "déceler " par des exercices de simulation, de mise en situation les habiletés concrètes de chacun, c'est à dire les capacités a exercer un travail de qualité, correspondant aux normes établies. Pour l'instant une session MRS est prévue en mai, d'autres pourraient suivre en cas de succès du dispositif.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment