La signature d'un contrat de professionnalisation permet déjà aux entreprises de toucher une aide de 2000€ versée par les Assedics. Pour favoriser l'emploi des seniors, le gouvernement propose une prime équivalente  à chaque embauche d'un demandeur d'emploi de plus de 45 ans.

Une enveloppe de 500 millions d'euros

Une étude menée par la Halde a prouvé qu'en France les personnes souffrant de discrimination à l'embauche étaient les femmes et les plus de 45 ans. Si les premières font encore appel à la Halde pour faire valoir leurs droits, les séniors quant à eux se sont résignés. La France est le pays qui a le taux d'emploi des 55-64 ans le plus faible avec 39%. Avec la crise, le contexte ne s'est guère amélioré et les entreprises préfèrent se tourner vers l'emploi des plus jeunes. Une situation anxiogène puisque l'âge de la retraite est repoussé à 62 ans et qu'il devient de plus en plus difficile de se faire embaucher passé les 45 ans.

Nicolas Sarkosy a annoncé qu'une enveloppe de 500 millions d'euros serait réservée en 2011 pour favoriser l'emploi des jeunes et des seniors. Une moitié sera consacré à la création de 50 000 emplois aidés.

La réduction Fillon permet déjà à toute entreprise embauchant une personne de moins de 26 ans en contrat de professionnalisation d'être exonérée des charges sociales et de recevoir une aide de 200€ sur 10 mois, versée par le Pôle emploi. Cette nouvelle aide de 2000 euros pour toute embauche d'un salarié de plus de 45 ans vient donc en complément et sera assurée par l'Etat.

Seniors dès 45 ans ?!

Selon un sondage de 2008 mené par l'institut Ifop, 70% des DRH considèrent comme "âgé" un salarié de 45 ans. Il faut savoir que plus de la moitié d'entre eux avouent tenir compte de ce facteur lors d'une embauche ce qui prouve que la discrimination de l'embauche est belle et bien présente au sein du marché de l'emploi.

Quand on sait que pour pouvoir jouir d'une retraite paisible il va falloir travailler jusqu'à 62 ans, on se demande comment les seniors vont réussir à se débrouiller sur une période critique de 17 ans ? Reste en plus à savoir que d'ici 2060, 1 personne sur 3 aura plus de 60 ans....

Avec cette nouvelle aide accordée, il faut espérer que les patrons s'engageront à signer des contrats de travail avec des seniors mais il est à craindre que la crise ait ouvert le champ libre à une vaste précarisation structurelle de l'emploi...

 

 

 

Commentaires

A priori, ce n'est pas nécessaire. Les conditions sont les suivantes : - l'embauche est réalisée sous la forme d'un contrat de professionnalisation ; - le demandeur d'emploi doit être âgé de quarante-cinq ans et plus à la date du début de l'exécution du contrat ; - la date de début d'exécution du contrat est postérieure au 1er mars 2011 ; - aucun licenciement économique ne doit avoir eu lieu sur le poste pourvu par le recrutement au cours des 6 derniers mois précédant l'embauche ; le salarié embauché n'a pas appartenu à l'effectif de l'entreprise au cours des six derniers mois précédant la date de début du contrat ; - l'employeur doit être à jour de ses obligations déclaratives et de paiement à l'égard des organismes de recouvrement des cotisations et des contributions de sécurité sociale ou d'assurance chômage. Cordialement.
Bonjour, pour qu'un employeur bénéficie des aides à l'embauche d'un "senior" de plus de 45 ans, faut il que ce dernier soit inscrit depuis une certaine durée à PE ou non?
Bonjour, Pouvez-vous me donner la procédure, à qui doit on s'adresser pour obtenir cette aide? Merci
quelle sont les condition d'attribution pour cette nouvelle aide pour l'emploi d'un senior de plus de 55 ans et a qui doit on s'adresser
Bonjour, Cette prime est réservée aux employés de plus de 45 ans et non 55 ans. Pour chaque contrat d'embauche signé, l'employeur touche une aide de 2000€ qui lui sera versée par l'Etat. Cordialement