L'administration en ligne en plein essor

Le ministre du budget a présenté ce lundi, un bilan de l'administration en ligne. Ainsi, en 2007, près de 30 % des démarches administratives pouvaient être effectuées en ligne, contre 65 % l'an dernier.

En 2010 près de 40000 formulaires administratifs ont été téléchargés par les particuliers et plus de 10 millions de déclarations de revenues ont été effectuées en ligne via le portail mon-service-public.fr.  Le portail attirerait en moyenne 1,5 millions de visiteurs uniques par mois.

Un secteur encore à développer

Dans sa déclaration, François Baroin a annoncé la mise en place de 20 nouvelles réformes afin d'augmenter encore le pourcentage dé démarches accessibles en ligne. "Nous fixons un objectif très ambitieux pour cette année, qui est d'atteindre 80% de démarches de nature administrative (...) d'ici la fin de l'année" a t'il indiqué.

Vers un clarification de l'information

Avec plus de 200 sites Internet (500 selon le quotidien Les Echos), les différents ministères doivent s'adapter. En 2010 près de 94 sites ont ainsi été regroupés ou supprimés. Les objectifs pour la fin de l'année 2011 sont d'en conserver une soixantaine seulement.

Aujourd'hui ,quelques-uns de ses services sont déjà en ligne comme la déclaration unique de changement de coordonnées, permettant de déclarer ce changement à plusieurs organismes (CAF, CNAM, MSA , ...) en une seule fois. Pour autant ,ces services sont mal connus car mal référencés. Le gouvernement s'est donc rapproché du moteur de recherche Google et de Microsoft .

Les nouveautés annoncées

Concernant les particuliers, le gouvernement s'est engagé à développer certains services comme la déclaration unique de reprise d'emploi à destination du Pole Emploi, des CAF, de l'Assurance Maladie, ... . De même, la déclaration de cession d'un véhicule de particulier à particulier devrait être rapidement mise en ligne (" avant l'été"). Ces services pourraient concerner également, à plus ou moins long terme, les demandes de renouvellement de papiers d'identité (permis, carte d'identité, passeport), ou encore inscription sur les listes électorales.

Pour les entreprises, la mise en ligne d'un guide interactif de déclarations sociales, d'un simulateur de paiement des charges sociales, ainsi que d'un service d'accompagnement à la création d'entreprises est également prévue.

Cette déclaration rentre dans le cadre de la révision générale des politiques publiques (RGPP). La réforme de l'administration est bel et bien marche. Pour le ministre du budget, des comptes publics et de la fonction publique, il s'agit d'une véritable "révolution".

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment