La création en 2005

L'entreprise créée fin 2005 par 3 trois organismes publics (la Mutualité française, l'UNA et l'Unccas), est inaugurée officiellement le 14 février 2006. En février 2008, elle lance un site internet de commande en ligne.

La société propose alors une gamme relativement étendue de service de proximité:

  • prise en charge des personnes âgées ou handicapées ;
  • garde d'enfants ;
  • soins à domicile ;
  • aide à la vie quotidienne pour le ménage ou le jardinage.

Pour la garantie des services, une ligne téléphonique 6j/7 a même été mise en place. La plateforme internet permettait un paiement en ligne sécurisé, ainsi qu'un espace client personnalisé afin d'assurer une prestation optimale.

La crise amorce la chute de l'entreprise dès 2008

Présidé par Renaud Desvignes, le groupe au capital de 500 millions d'euros présentait alors un objectif ambitieux : devenir LE site référent du secteur. En 2008, la crise frappe durement la société qui enregistre en fin d'année un déficit de 2,9 millions d'euros.

Soumis selon son président à des "arbitrages de consommation défavorable", le collectif revoit alors ses ambitions à la baisse et décide d'abandonner son activité auprès des particuliers, pour se focaliser sur les grands comptes (assureurs, mutuelles). Le 26 mai 2009, 10 postes sont supprimés (représentant la moitié de l'effectif). Les dirigeants prévoient cependant un "retour à l'équilibre pour 2010".

France domicile est placée en liquidation judiciaire le 12 octobre 2010.

Le 26 janvier 2010, malgré l'optimisme affiché, France Domicile est placée en redressement judiciaire. Le 12 octobre dernier, la liquidation judiciaire du groupe est annoncée par le tribunal de commerce de Paris.

Selon le site Argusdelassurance.com, plusieurs raisons pourraient expliquer cet échec:

  • "le marché ne serait pas encore mûr pour la vente en ligne de services à la personne"
  • les actionnaires n'ont pas été assez patients pour permettre un développement correct de la plateforme internet

Commentaires

C'était pourtant bien parti : http://www.dailymotion.com/video/x6zfyy_renaud-desvignes-france-domicile_news
Comment peut on arguer que le marché du service à la personne n'est pas encore mûr alors que certaines enseignes se créent et se développent depuis plusieurs. Certaines de ces enseignes elles générent des résultats d'exploitation positif. Est ce que la liquidation de l'entreprise n'est pas du à d'autres raisons notamment à la gestion de l'entreprise? comme dans la plupart des cas similaires Les actionnaires auraient dû apporter combien d'argent pour sauvegarder l'entreprise ?
@DUBLIN : c'est surtout le model économique des plateformes de mise en relation qui n'est pas mûr... De nombreux acteurs ont imaginé pouvoir facturer la recherche d'intervenants (je facture 80 euros pour vous trouver la bonne personne). Or il existe peu de personnes qui acceptent de payer pour qu'on leur simplifie la vie... Les actionnaires ont jeté l'éponge car il ne voyait pas comment gagner beaucoup. Le pire c'est qu'apparemment France Domicile avait réussi à s'équilibrer...