De nombreux entrepreneurs du secteur des services à la personne attendent avec impatience les décisions qui vont être prises prochainement concernant les avantages fiscaux du secteur. Le Premier ministre François Fillon avait annoncé vouloir appliquer un coup de rabot sur l'ensemble des avantages fiscaux.

Le 20 août 2011 Nicolas Sarkozy a convoqué François Fillon, Christine Lagarde (Ministre de l'économie), François Baroin (Ministre du Budget) et ses principaux conseillers à une réunion sur le budget 2011 qui se tiendra au fort de Brégançon. Cette réunion de quelques heures permettra de préparer le budget 2011 et déterminera les choix à prendre pour la réduction des déficits publics afin de revenir dès l'année prochaine sous la barre fixée par Bruxelles des 6 % du PIB. 

L'objectif est d'économiser de 6 à 10 milliards d'euros d'ici à 2012. De nombreuses personnes craignent qu'en cas de réduction des avantages pour l'emploi de salariés à domicile le travail au noir augmente à nouveau.

Edit du 20/08/2010 : Apparemment les avantages fiscaux des services à la personne devraient être conservés.

Commentaires

En 2010, les 470 niches fiscales représentent un manque à gagner pour le pays de 50 à 75 milliards d'€.