Créé en octobre 2005 par le Conseil général des Hauts-de-Seine, en partenariat avec la CAF et la Mutualité sociale agricole (MSA), "Bébé Dom 92" a profité depuis son lancement à plus de 40 000 foyers altoséquanais. Aujourd'hui, ils sont une dizaine de milliers à percevoir cette subvention, chaque mois.

Illustration de l'article Plus de 10 000 familles des Hauts-de-Seine bénéficiaires de l'allocation "Bébé Dom 92"

Le principe

Les parents employant une assistante maternelle ou une auxiliaire parentale pour faire garder leurs enfants âgés de moins de 3 ans, peuvent bénéficier de "Bébé Dom 92" - un soutien financier accordé sous conditions de ressources.

Ceux mettant leurs progénitures dans des crèches n'y ont pas accès, contrairement aux personnes percevant la Prestation d'accueil du jeune enfant (PAJE) accordée par la Caisse d'allocations familiales. À noter que "Bébé Dom 92" peut être versée, que la garde de l'enfant soit partagée ou alternée.

Les montants

  • 100 euros par famille et par mois pour des revenus annuels compris entre 22 146 et 80 000 € ;
  • 200 euros mensuels par foyer lorsque les revenus familiaux n'atteignent pas le seuil des 22 146 € (revenus nets imposables) ;
  • en aucun cas, l'allocation "Bébé Dom 92" ne peut être accordée aux familles dont les revenus annuels sont supérieurs à 80 000 euros.

N.B. : pour les parents d'enfants handicapés de moins de trois ans, l'allocation s'élève également à 200 €, sans conditions de ressources.

Quelques chiffres

Plus de 25 000 enfants naissent chaque année dans le département des Hauts-de-Seine. Le "92" compte de nos jours 68 000 bambins âgés de moins de 3 ans. Environ 10 200 foyers bénéficient chaque mois de l'allocation "Bébé Dom 92", pour laquelle le Conseil général consacre un budget de 14 millions d'euros en 2010.

Découvrir les offres pour les pros
Aladom

Professionnels du secteur

VISIBILITÉ, RÉFÉRENCEMENT, RECRUTEMENT,
DÉVELOPPEMENT CLIENTÈLE

découvrir les offres pour les pros
Commentaires
Il n'y a pas de commentaires pour le moment