Le concept du DeutschMobil est assez original : au volant d'un véhicule de marque... germanique, un lecteur ou une lectrice allemand(e) sillonne l'Hexagone afin de rendre visite aux écoliers, aux collégiens, voire aux lycéens. Son objectif ? La promotion de la langue et de la culture allemande. En février 2010, on comptabilisait 435 000 élèves rencontrés, pour 840 000 km parcourus.

Une initiative qui porte ses fruits

Au début de la décennie, on s'inquiétait du peu d'intérêt manifesté par les élèves quant à l'apprentissage de la langue de Goethe en première ou deuxième langue. Les statistiques élaborées après le passage du DeutschMobil ont su rassurer les plus pessimistes : avec 50 % d'inscriptions supplémentaires en allemand LV2 et 25 % d'élèves en plus en allemand LV1, le coup d'essai prenait des allures des coup de maître.

La demande en DeutschMobil s'est alors accrue. Au départ, quatre régions étaient concernées : Languedoc-Roussillon, Bourgogne, Pays de la Loire et Provence-Alpes-Côte d'Azur. Elles ont vite été rejointes par la Bretagne et l'Île-de-France. Aujourd'hui, on compte également des lecteurs et lectrices à Caen, Bordeaux, Toulouse, Nancy et Lyon.

Echange de bons procédés

Depuis la rentrée scolaire 2002, une opération similaire au DeustchMobil est menée dans les établissements scolaires allemands. A l'époque, neuf véhicules appelés "FranceMobil" couvraient tout le territoire allemand pour booster l'apprentissage du français auprès des élèves allemands. Leur nombre a ensuite été porté à douze.

Le DeutschMobil fêtera son dixième anniversaire à Paris, le 10 juin prochain. Une remise de nouveaux véhicules sera effectuée, de même qu'une grande animation avec 150 élèves de la capitale.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment