L'ANSP vient de mettre en ligne son rapport d'activité 2007, avec une introduction de Christine Lagarde. aladom vous offre quelques extraits de ce rapport :

1) Répartition des appels reçus sur le 2311 par services

La répartition des services les plus demandés au 3211 est la suivante : Entretien de la maison et ménage (41%), Jardinage (15,5 %), Garde d'enfant (12%), Assistance informatique (7,5%). Nous avons à peu prêt la même répartition pour les demandes de services à domicile faites sur aladom.

2) Les freins au développement du secteur des services à la personne

Les principaux freins au développement du secteur sont :

  • Une absence de définition des services à la personne, entrave à sa reconnaissance, à l'identification des métiers, à l'homogénéité des acteurs ;
  • Une image négative des services à la personne,identifiés à des « petits boulots », à la précarité. Le travail dissimulé est d'ailleurs considérable;
  • Le coût d'accès élevé aux services à la personne;
  • Un émiettement notable du secteur, exception faite des associations d'aide à domicile;
  • Des procédures complexes et lentes d'agrément des organismes de services à la personne.

3) Offre de qualité dans les services à la personne

L'ANSP met l'accent sur le développement d'une offre de qualité. L'évolution du nombre d'organismes agréés est la suivante : 10 288 en février 2007, 10 880 en mai 2007, et 12 398 en Décembre 2007.

4) Développement du CESU

Le CESU bancaire se développe : 1,4 millions de particuliers employeurs l'ont utilisé et 16,6 millions de volets sociaux ont été réalisés, dont 3,222 millions par internet. 2,1 milliards d'euros de salaires ont été versés en CESU bancaires pour 251 millions d'heures (soit un salaire net de 8,35 euros en moyenne).

5) Nombres de CESU préfinancés

Le nombre de CESU préfinancés a doublé en 2007 et le cadre réglementaire relatif au Cesu préfinancé a évolué en 2007, ce qui permettra notamment l'émission sous forme dématérialisée.

6) Budget de l'ANSP

Le budget annuel est de 21,44 millions d'euros avec la répartition suivante en fonction des objectifs :

  • Objectif 1 - Accroitre et structurer une offre de qualité : 11,6 millions d'euros (54,2 % du budget)
  • Objectif 2 - Développer la demande de services : 7,4 millions d'euros (34,8% du budget)
  • Objectif 3 - Valoriser et pourvoir les emplois : 740 627 euros (3,5 %)
  • Objectif 4 - Enrichir la connaissance du secteur : 677 817 euros (3,2%)
  • Objectif 5 - Soutien : 910 524 euros (4,3% du budget).

Voici un rapide aperçu si le sujet vous intéresse et que vous n'avez pas le temps de lire les 95 pages du rapport. Une bonne lecture pour les vacances...

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment