D'après un rapport du Conseil Emploi Revenu Cohésion Sociale (CERC), les aides à domicile réalisent en moyenne 15 visites par semaine, ce qui représente un temps passé dans les transports et les coupures entre deux interventions de l'ordre de 25% du temps de travail. Or, ces temps intermédiaires ne sont pas rémunérées quand l'employeur est un particulier, et pas toujours bien pris en compte par les organismes prestataires.

Il est impératif de minimiser le temps de transport et nous espérons qu'en permettant de localiser les prestataires et les clients, aladom permettra de réduire les déplacements.

Commentaires

le site ebay devrait supprimer la possibilité d'évaluer les acheteurs en mai. Apparemment la double évaluation n'est pas bonne car les vendeurs ne mettent jamais de mauvaise évaluations, pour ne pas recevoir de notes négatives en retour. Le plus important c'est d'évaluer l'intervenant. Si l'employeur est pénible, on peut lui dire qu'on ne souhaite plus travailler pour lui.
Merci pour ce retour. Sur notre site, nous localisons les prestataires et les clients pour limiter les déplacements. En ce qui concerne les employeurs sympa, dans la prochaine version de notre site, nous hésitons à mettre en place l'évaluation des employeurs... ceci permettrait aux intervenants de savoir à quoi s'attendre...
Hum... Je ne crois qu'il soit bon dévaluer les employeurs : ce sont souvent des personnes qui n'ont pas choisi d'avoir de l'aide, c'est souvent une obligation ! Notre arrivée peut être vécue difficilement, donc un accueil... Et puis, il y a la fatigue, l'âge, les maladies, les médicaments : tout cela peut jouer sur l'humeur. Les salariés n'ont pas toujours été formés : "connaissance de la personne âgée", et sur des maladies importantes (dans les grandes lignes) comme par exemple Alzheimer, entre autres... Il faut également, je pense, avoir des qualités humaines essentielles : empathie, calme, patiente, gentillesse, adaptabilité... Beaucoup d'entre nous arrivent à ces métiers, un peu par hasard, comme moi. Notre comportement à nous également peut jouer sur l'employeur : soit il est rapidement en confiance, soit ça coince ! Je pense que certains salariés peuvent avoir la critique (mauvaise) un peu facile. Il est vrai que certains employeurs (souvent les plus aisés financièrement) abusent, mais dans l'ensemble j'ai l'impression que ça se passe plutôt bien. J'espère qu'il y aura d'autres commentaires...
J'ai travaillé près de 3 ans, chez Présence à Domicile (MSA) : nous étions indemnisés sur le temps de trajet et l'essence (Entre 2003 et 2006). Je ne me souviens pas des montants, nous étions toutefois contents que ces temps soient reconnus. Il est vrai qu'il est difficile de compléter notre emploi du temps, dans un secteur restreint. De plus, les associations doivent répondre aux besoins (ou exigences) des bénéficiaires... J'imagine qu'ils ont un bon logiciel d'emploi du temps ! On comprend rapidement pourquoi notre véhicule est indispensable. D'ailleurs il serait bon peut-être de penser à l'usure de notre voiture également. Je travaille actuellement seule, j'espérais bien rester dans le centre-ville ou proche des remparts... Et bien j'ai accepté d'élargir mon périmètre. Je ne regrette pas, car mes employeurs sont adorables ! Quant aux visites : 25 cette semaine et 27 prévues la semaine prochaine.