Invité de Jean Jacques Bourdin sur RMC ce matin, la secrétaire d'Etat à la famille Nadine Morano a annoncé que le décret qu'elle a préparé sur les crèches devrait être publié cette semaine.
Selon elle, le taux d'occupation des crèches est de 67 %. Elle souhaite optimiser les places en crèche et le décret permettra l'inscription en surnombre de 20%.
Voici son intervention sur RMC :

Sur le portail du gouvernement, on peut lire les propos suivant de Nadine Morano : "En avril dernier, nous avons signé avec la CNAF une convention d'objectifs et de gestion (COG) de 1,3 milliard d'euros. Ce qui nous permet de tenir nos engagements de créer 200 000 offres de garde supplémentaires". Selon elle, entre l'optimisation des places existantes et les créations de nouvelles places 45000 places en crèche ont été crées.
D'autre part, Nadine Morano a rappelé que le gouvernement a permis aux assistantes maternelles de garder quatre enfants au lieu de trois et que la Paje a été augmentée de 10 % du montant de la Paje pour les familles travaillant en horaires atypiques (la nuit entre 22 heures et 6 heures, le dimanche ou les jours fériés).

Le décret sur les crèches est combattu par le collectif Pas de bébé à la consigne.
Crédit photo : assemblée nationale.

Commentaires

merci aussi guillaume pour votre témoignage de parents (primordial la place des parents!) et je vous rejoins dans votre analyse de la situation actuelle à paris (mon expérience de mère : mes 2 garçons ont eu la chance d'être accueillis dans des crèches départementales de Choisy-le roi entre 1987 et 1993, je travaillais à l'époque à l'unique crèche municipale de choisy- le roi,il y avait déjà des difficultés pour avoir une place, mais ces difficultés se sont accrues depuis !!) bien sûr qu'il faut plus de modes d'accueil pour la petite enfance, mais pas à n'importe quel prix ! voyez ce qui s'est passé à rennes(quartier de cleunay) très récemment, la fermeture administrative de maisons d'assistants maternels non conforme à la légalité en matière d'hygiéne et d'encadrement du personnel, 50 familles en difficulté de modes d'accueil de leur tout-petit d'un jour à l'autre, et c'est là qu'on s'aperçoit qu'un tout-petit a besoin d'un accueil bien spécifique et ne peut pas être "replacé" comme ça d'un jour à l'autre ! et encore je crois que c'est une population "protégée" qui a pu bénificier de ces stuctures car je crois savoir que le coût mensuel pour les parents est assez élevé.... je me renseignerai . C'est pourquoi entre autre le collectif "pas de bébés à la consigne" se bat pour que les modes d'accueil ne rentrent pas dans le cadre européen de ce qui est appelé la directive "bolkestein"... Que deviendrait mon travail d'éducatrice si je ne faisais plus d'accompagnement des familles et plus de prévention pour les situations les plus délicates ! notre travail est passionant, pourvu qu'on ne nous en dégoûte pas ! je ne suis ni une élue, ni une politique, je n'ai que les urnes pour donner mon avis, par contre je suis prête à témoigner ou à discuter avec les politiques ou élus de mon travail et de celui de mes collègues au quotidien,essayer de sensibiliser sur notre réalité au quotidien, c'est mon seul pouvoir, ce que j'essaie de faire à travers ce blog ! merci pour votre lecture et plein de bonnes choses pour votre petite famille !
@Dominique : Merci pour ce témoignage du terrain. L'objectif de notre blog est de laisser une fenêtre pour s'exprimer à tous ceux qui interviennent dans les services à la personne. Nous allons voir si votre appel sera entendu. L'adresse de Nadine Morano est 14, avenue Duquesne 75007 Paris. J'ai eu la chance d'avoir une place en crèche pour 3 de mes enfants à Rennes et je dois avouer que le service est très bon (accueil du matin, départ du soir, prise en charge de l'enfant, lit et casier). Maintenant il y a un problème de places disponibles si on veut avoir la chance de faire garder son enfant dans une structure collective. Ayant vécu à Paris auparavant j'ai pu voir que là bas c'est impossible d'avoir une place en crèche sans avoir de relations ou sans faire un lobbying intensif auprès des directrices d'établissement. Le problème est donc de voir comment augmenter la capacité d'accueil sans que les enfants accueillis n'en pâtissent.
je suis éducatrice de jeunes enfants et je travaille au quotidien, auprès des tout-petits et en accompagnement des familles, en crèche collective (à la base de 62 places) de la ville de rennes (35) je me sens humiliée par les propos de nadine morano, qui traite les professionnels de la petite enfance de menteurs... Je voudrais savoir si mme morano a déjà mis les pieds dans une crèche, si elle a pu s'entretenir avec les divers professionnels à savoir auxiliaires de puériculture, éducateurs(trices) de jeunes enfants,puériculteurs(trices),psychologues de la petite enfance,pédiatres. Avec l'accord de ma hiérarchie (dpe ville de rennes), j'aimerais l'inviter à passer une journée habituelle sur mon lieu de travail, le terrain quoi (!) ; il est terrible de constater que les politiques n'ont aucune notion concrète de la réalité du terrain, qui sont leurs conseillers ? Et il s'agit de nos enfants, et donc de notre espoir de vie avec plus de justice, plus d'égalité , plus de solidarité entre les humains : il s'agit de l'avenir des citoyens français (du coup ce gouvernement est incapable de se faire reconnaître dans les devises de la république française !) je n'ai pas le temps de rentrer plus dans les détails des propos de madame morano, mais ses propos montrent qu'elle sait seulement lire ses tableaux de statistiques, et qu'elle n'a aucune conscience de la réalité d'une crèche, où il faudrait remplir (optimiser, dit-elle !) des cases vides -accueillir dans une journée sur une même place 2, voir plus d'enfants- et quid des affaires personnelles(très important le casier à son nom d'affaires personnelles pour un tout-petit), quid du lit individuel pour la sieste,(qui est à la même place tous les jours, interrogez un tout-petit,c'est sécurisant pour lui de retrouver sa place pour dormir quand il n'est pas à la maison ,ces petits sont décidément bien sensibles, on voudrait leur ôter cette sensibilité si riche à cet âge !), alors on pousse les murs ! quid de l'accueil réservée aux familles quand on nous demandera de les multiplier sur une même journée (je voudrais signaler que l'accueil individualisé est une priorité du projet pédégogique du lieu où je travaille) je renouvelle sincèrement mon invitation à mme morano pour qu'elle vienne prendre le temps de discuter avec les professionnelles sur le terrain. Je suis à la crèche alain gerbault dans un quartier du centre de rennes, crèche qui a ouvert ses portes en 1957, année de ma naissance, et qui n'est pas forcément très fonctionnelle (mais nous avons des élus à notre écoute qui prévoit des travaux en 2011) mais qui est plébiscitée par les usagers ! je vous remercie de porter connaissance de ce message à mme morano et ses conseillers, merci également de pouvoir m'exprimer sur votre blog bien à vous dominique macé -02 23 35 48 56-