La MDSAP se rapproche des populations “isolées”

Diplômée d'un cursus dans les Ressources Humaines, Audelyne PRALY, 37 ans, a notamment une longue expérience associative locale à Aubagne et Auriol en tant qu'adjointe de Direction de l'Association des Paralysés de France. Elle a contribué à la mise en œuvre de projets destinés à garantir la sécurité et le bien-être des bénéficiaires. L'humain est donc au cœur de son parcours. Une vocation qu'elle a souhaité mettre au service de nos aînés en ouvrant son établissement à Châteauneuf-les-Martigues.

« Avec le vieillissement de la population, les demandes en termes de services à la personne sont croissantes en France. C'est notamment le cas près des littoraux, explique Audelyne PRALY, responsable de la MDSAP à Châteauneuf-les-Martigues. Cette nouvelle structure permet de se rapprocher encore un peu plus des populations dites « isolées » qui sont celles qui ont le plus besoin de nos services. [...] L'implantation de cette nouvelle structure à Châteauneuf-les-Martigues répond à une vraie problématique d'avenir dans la région. La tendance est au vieillissement de la population. D'ici 20 ans, le nombre de séniors pourrait doubler », précise Audelyne PRALY. 

Et en effet, les études de l'INSEE montrent que les seniors sont plus nombreux dans le sud de la région PACA, où près d'un million de personnes de plus de 65 ans.

Objectif : lutter contre l'isolement des personnes âgées

La MDSAP de Châteauneuf-les-Martigues propose plusieurs services de maintien à domicile des personnes âgées dans un rayon de 30 km. Ces activités recouvrent l'aide à domicile, le ménage chez les particuliers, le portage de repas adapté à leur alimentation, l'accompagnement véhiculé ou encore la téléassistance.

« Ces services ont pour vocation de permettre le maintien à domicile des personnes âgées, fragiles ou en perte d'autonomie, mais pas seulement. Notre ambition est aussi de lutter contre l'isolement qui peut les toucher », indique Audelyne PRALY.

En effet, un tiers des seniors de la région souffrent de solitude, un pourcentage plus élevé que la moyenne nationale (1 sur 4). Et selon les estimations de la région, le nombre de ménages sollicitant l'aide de services à la personne en PACA devrait croître de plus de 17 % d'ici 2025.

Audelyne PRALY souhaite donc engager de nouveaux salariés afin de pouvoir répondre aux futures besoins des personnes qui rapprocheront d’elle. « Nous avons prévu de recruter au moins sept personnes qualifiées cette année, prêtes à s'investir dans ces métiers solidaires pour accompagner nos aînés. Les candidat(e)s intéressé(e)s peuvent directement nous contacter à l'agence ». Elle attache une importance toute particulière à la formation apportée à ses salarié(e)s, à leur professionnalisation et à l'amélioration continue de la qualité de service, ainsi qu'au suivi individualisé des prestations chez les bénéficiaires.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment