1) Pouvez-vous vous présenter et présenter votre parcours?

Carine Bujalance, dirigeante de l'entreprise Centre Services Lyon, de formation commerciale, j'ai travaillé pendant 10 ans dans le tourisme. Après une reconversion professionnelle en gestion de PME/PMI, je m'occupais des opérations commerciales France pour une société internationale ; j'étais basée dans la région parisienne.

2) Qu'est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans les services à la personne?

C'est en région parisienne que j'ai découvert, à titre personnel, le Service à la personne ; d'abord, pour des prestations de ménage et de repassage puis pour du coaching sportif. Seule avec mes 2 filles, un planning professionnel chargé, des déplacements et des impôts grandissant m'ont poussé à recourir à ces services. Mais c'est avec l'hospitalisation à domicile de mon grand-père que j'ai vraiment découvert toutes les facettes de cette activité. Souhaitant depuis quelques années ouvrir ma propre entreprise pour léguer quelque chose à mes enfants, j'ai vu dans ce milieu l'activité idéale pour lier entrepreneuriat et services ... car c'est ce qui me tient à coeur, aider les gens dans leur quotidien!

3) Qu'est-ce qui vous a fait choisir Centre Services?

J'ai rencontré différentes enseignes, des incontournables, comme des petites structures. Je venais d'une grosse entreprise et je ne voulais pas retomber dans une "machine de guerre" ou dans un schéma d'enseigne où on vous donne un pack complet et vous ne pouvez même pas changer une virgule. J'ai apprécié d'emblée l'esprit qualitatif et la proximité avec les clients que développent Centre Services. Ce qui allait directement dans ma philosophie. Je suis en franchise mais j'ai mon mot à dire. Les fondateurs, Rémi Grosset et Benjamin Assous, sont à l'écoute de leurs franchisés, des idées qu'ils peuvent apporter et c'est cet esprit-là que je recherchais : le soutien mais avec la liberté de choix du chef d'entreprise.

4) Quelles sont vos premières actions ?

Faire connaître l'enseigne sur Lyon. J'ai beaucoup de concurrence, des grosses enseignes déjà bien implantées et je suis la 1ère agence Centre Services dans la région lyonnaise (La plus proche se trouve à Roanne). L'important est donc que le 1er réflexe des personnes soit de penser à Centre Services quand ils en ont besoin. Je mise donc beaucoup sur la publicité sur ces premiers mois d'existence : distribution de flyers dans les boites aux lettres, chez les commerçants, mais aussi des affiches sur des supports de rues (sucettes), je suis rentrée dans un groupe de responsables d'entreprise, le BNI, pour me faire connaître et avoir des recommandations, je suis dans le guide du 6ème et sur leur nouvelle appli mobile 6facile, et enfin je viens de signer un partenariat avec le Lou Rugby pour proposer mes services aux licenciés du club. Tout afin que ma notoriété s'accroît rapidement. Une fois que les clients ont testé notre concept, le bouche à oreille fait le reste.

5) Qu'attendez-vous de votre réseau?

Du soutien tant au niveau juridique (nous tenir informer des nouveautés et des évolutions du secteur), qu'au niveau ressources humaines et administratif; il reste du chemin encore à faire car c'est une franchise jeune mais qui aurait du mérite à se faire plus connaître du public. Ils nous apportent des outils, comme le logiciel de gestion clients/intervenants, qui sont performants et ils tendent à les faire évoluer pour une meilleure productivité c'est un point très positif.

 

6) Qu'attendez-vous d'Aladom?

Aladom fait partie de mon objectif de développement de notoriété sur «  la toile ». Nous avons un site internet pour l'enseigne et des mini-sites pour chaque agence, tout comme un programme de référencement avec un partenaire de l'enseigne. Mais Aladom est déjà bien implanté en référencement sur internet. Cela m'apporte donc de la visibilité et des prospects que je n'aurais pas forcément eus. C'est un plus indéniable ! Sur ces quelques mois passés, la collaboration démarre très bien et les retombés sont plutôt positives.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment