Conseil Ethique et Scientifique

Émeric Guillermou, président de Handéo, a officialisé le 27 mai 2015 l'installation du Conseil éthique et scientifique (CES) de l'Observatoire national des aides humaines, seconde instance de gouvernance à voir le jour après le Comité d'orientation en janvier dernier.

Ce conseil est composé de 16 personnalités qualifiées :

  • Maryvonne Lyazid, ancienne adjointe au Défenseur des droits
  • Philippe Azouvi, médecin de physique/réadaptation à l'hôpital R. Poincaré de Garches
  • Nicole Bohic, médecin de santé publique ­ EHESP
  • Michel Boudjemaï, juriste et formateur ­ IRTS Champagne­ Ardenne
  • Catherine Brisse, médecin de physique/réadaptation ­ Fédération du Poly et du Mulihandicap / CESAP
  • Bernadette Céleste, psychologue, ancienne directrice de l'INS HEA
  • Lahcen Er Rajaoui, administrateur de l'association Nous Aussi
  • Eve Gardien, sociologue ­ Université de Rennes
  • Marie­Pierre Hervy, gériatre
  • Arièle Barraquier­ Lambert, directrice de l'UEROS Arceau­ Anjou
  • Jenceya Lebel, aide médico ­psychologique ­ AMSAV Côté Familles
  • Valérie Pinget, psychologue ­ CRA Alsace
  • Pascale Roussel, professeur ­ MSSH
  • Jacques Sémelin, historien et politologue ­ CNRS
  • Myriam Winance, sociologue ­ EHESS (CERMES)
  • Elisabeth Zucman, médecin de rééducation/réadaptation

La présidence du Conseil éthique et scientifique sera assurée par Maryvonne Lyazid.

Ces personnes ont été sollicitées en fonction de la diversité de leurs expertises sur les différentes situations de handicap (mental, psychique, physique, sensoriel, polyhandicap, handicap rare). La spécificité de la composition de ce conseil est aussi de ne pas se contingenter aux seuls chercheurs, mais d'y associer des experts de l'intérieur, à savoir des personnes en situation de handicap et des professionnels de terrain.

Première rencontre du CES

Lors de la première rencontre du CES, le conseil a examiné la méthodologie des études inscrites dans le programme de travail 2015-­ 2017 et a précisé ses modalités de fonctionnement.

Une séance inaugurale qui, à travers cette nouvelle instance, assoit un peu plus la légitimité de l'Observatoire dans le paysage social et médico­-social. 

L'Observatoire est un espace de travail collaboratif qui vise à concevoir des études et des recherches sur les aides humaines auprès des personnes en situation de handicap : études nationales et territoriales, tableaux de bord périodiques, veille documentaire, appui technique et méthodologique...

En mesurant les écarts entre l'offre de services et les besoins en aides humaines, l'Observatoire favorise le développement de réponses adaptées, compétentes et innovantes, permettant ainsi la participation et la pleine citoyenneté des personnes handicapées dans la société.

Porté par Handéo, l'Observatoire national des aides humaines est soutenu par la Direction Générale des Entreprises et le Groupe APICIL, et associe notamment l'ensemble des fédérations de l'aide à domicile et des services à la personne.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment