En ce début d'année, le millionième auto-entrepreneur est atteint. On en comptait 738 600 en novembre 2011. Les créations d'entreprises sous ce régime représentent 53% de l'ensemble des créations. Toutefois, depuis l'entrée en vigueur du statut en 2009, 370.000 résiliations ont été enregistrées et au cours de l'année passée, les radiations ont progressé de 36% par rapport à l'année précédente. Moins de la moitié des auto-entrepreneurs ont dégagé un chiffre d'affaires et les autres réalisent en moyenne 1.000 euros de recettes par mois. 

François Hollande vers une éventuelle suppression du statut 

Le candidat socialiste déclare vouloir : "Favoriser le secteur des petites entreprises, ce qui passe par une amélioration du statut des 2,7 millions de travailleurs non-salariés de notre pays. Nous devons leur permettre de bénéficier de protections contre les aléas de la vie comparables à celle des salariés. Afin de soutenir la création de vraies TPE et de décourager la précarité, nous reviendrons sur le statut d'auto-entrepreneur". Une suppression du statut n'est donc pas exclue.

François Bayrou limitera dans le temps la possibilité d'exercer en auto-entrepreneur 

Le candidat centriste, a déclaré que "ce statut doit s'interrompre au bout de quelques années, peut-être trois ans" lors de l'émission "Paroles de candidats" sur TF1. Il reconnait toutefois que le statut d'auto-entrepreneur est « un bon tremplin vers l'emploi ». 

Nicolas Sarkozy veut étendre le statut d'auto-entrepreneur 

Le statut des artisans sera aligné sur celui des auto-entrepreneurs : ils ne paieront plus de charges sociales tant qu'ils en réaliseront pas de chiffres d'affaires. « 250 millions financés par l'impôt sur le bénéfice minimum des grands groupes vont servir à aligner le régime artisan-auto-entrepreneur » a précisé le candidat président. 

Une arnaque pour Jean-Luc Mélenchon 

Pour le candidat, le rapprochement entre précarité et auto-entrepreneur n'est plus à démontrer. En conséquence, il propose de supprimer ce régime qualifié « d'arnaque de première grandeur. » 

Marine Le Pen ne s'est pas prononcée 

La candidate du Front National a exprimé son désir de « libérer les jeunes de l'école dès 14 ans, afin de combler le déficit d'apprentissage ». Rien d'annoncé sur le statut d'auto-entrepreneur.

Commentaires

Concurrence déloyale. Le statut n'est pas respecté Oui , il y a une concurrence déloyale. INTERDIT de faire de la location en auto-entrepreneur. Beaucoup sont dans l'illégalité.