Un plan blanc regroupe une série de procédures destinées à gérer un surcroît d'activité dans les hôpitaux du par exemple à un évènement climatique exceptionnel. Chaque établissement de santé définit son propre plan interne et un schéma départemental des différents plans blancs est établi par les DDASS, en collaboration avec le SAMU. Le service pour l'hospitalisation et l'aide à domicile peuvent également disposer d'un plan blanc. En Touraine, il est appliqué depuis samedi soir en raison des grandes difficultés de circulation. 

Quand il fait très froid comme c'est le cas en ce moment sur une bonne partie de la France, les personnes âgées sont fragilisées. La neige et le verglas isolent un peu plus les personnes qui vivent à leur domicile et la situation devient problématique pour celles qui sont dépendantes, handicapées ou hospitalisées chez elles. L'Assad-HAD Touraine intervient sur l'ensemble du département depuis ce week-end pour parer à cette situation. Pas moins de 1.000 salariés travaillent pour cette structure qui fédère des activités d'aide, d'hospitalisation (HAD) et des services de soins infirmiers, le tout à domicile. 

Une présence au domicile indispensable

Le directeur du pôle sanitaire et médico-social à l'Assad-HAD en Touraine raconte devoir « adapter les tournées suivant la charge de prise en soins et l'autonomie du patient » et il ajoute « certains sont à haut risque vital et nécessitent la présence physique d'une personne à leur domicile. Nous devons aussi être disponibles en cas de coupure d'électricité ou d'absence de chauffage. » Dans le cadre du dispositif mis en place, une attention est portée au maintien d'une présence à domicile quand elle est indispensable. Pour ce faire, les familles ont été appelées en renfort pour aider les personnels d'assistance à domicile dans les endroits les moins accessibles. 

La mise en place du plan blanc a permis d'éviter l'engorgement des établissements hospitaliers et de contraindre l'isolement des publics fragiles à leur domicile. Attention à ne pas se méprendre, la couleur blanche n'a rien à voir avec l'épisode neigeux actuel, en 2003, le plan blanc avait été déclenché par le gouvernement à l'occasion de la canicule et de ses effets dévastateurs sur les personnes âgées.

Commentaires

on parle des personnes agées je suis d'accord mais les personnes qui sont privées d'eau et de chauffage depuis plus d'une semaine avec des enfants en bas age ou scolarisés la on en parle pas . n'y a t-il raiment rien a faire pour nous aider ? n'existe t-il pas des structures qui pourraient nos accueillir ? on parle aussi des pauvres sdf mais ils l'ont peut etre choisi mais nous non