edit du 11/01/2012 : suite à certaines réactions sur cet article, nous y avons apporté des corrections.

L'autisme, cause nationale en 2012

Pour l'année 2012 qui vient, l'autisme va être déclaré grande cause nationale ce qui devrait permettre de donner un peu plus de visibilité à ce mal qui touche 6 personnes sur 1000 de moins de 20 ans (1 enfant sur 150 est atteint de TED selon l'OMS). Chaque année en effet, le label de "cause nationale" est attribué à une pathologie et cette année c'est l'autisme qui a été choisi.

La recherche sur l'autisme progresse

Rappelons que l'autisme est un mal qui apparaît chez l'enfant à partir de 3 ans et que c'est un trouble sévère lié au développement. L'autisme fait partie des TED c'est-à-dire des "troubles envahissants du développement" et il n'existe pas, à l'heure actuelle, de traitement efficace. Cependant la recherche fait des progrès dans ce domaine. Les causes ne sont pas encore déterminées avec certitudes mais plusieurs pistes vont dans le sens d'une fragilité génétique à laquelle s'ajouterait un facteur environnemental perturbant le développement cérébral in-utero (il n'y a pas encore de consensus).

Une pathologie qui se décèle à partir de 3 ans

Donner une chance à ce mal d'avoir une plus grande visibilité dans les médias devrait permettre d'organiser des collectes de fonds afin de favoriser la recherche. Rappelons que l'autisme est un trouble et non une psychose et que cette maladie provoque chez la personne atteinte des difficultés à décoder l'information de l'environnement, ce qui peut donner l'impression d'un repli sur soi. Lorsque l'on utilise les bonnes prises en charges, la personne peut alors de nouveau communiquer et s'intéresser à son environnement. Il existe des prises en charges psycho-éducatives basées sur les méthodes cognitivo-comportementales qui ne sont pas reconnues en France.

L'autisme est présent dès le début du développement. Le manque de connaissances et de formations des médecins en France ne permet pas de le diagnostiquer avant 3 ans. Il est cependant possible de diagnostiquer un enfant à 18 mois et certains chercheurs développent des tests aux USA pour les bébés de 6 mois. L'autisme touche essentiellement les personnes de sexe masculin et il est important de faire un diagnostique précoce pour prendre en charge les individus.

Commentaires

Bonsoir, j'espère sincèrement que Monsieur Thomas auteur de cet article n'envisage pas de faire carrière journalistique ou pire encore littéraire. Non seulement l'approximation de ses connaissances en matière autisme me laisse rêveur, mais la façon de rédiger son article d'une passable indigence. Parent d'nune jeune fille asperger, nous allons de ce pas nous pencher sur l'état de sa colonne vertébrale... cela ne nous avait pas encore été suggéré, crénom !
<p>L'objectif de mon article était de mettre en avant cette initiative. Nous avons apporté quelques corrections. @Leroy : j'espère que tout n'est plus faux désormais.&nbsp;</p> <p>@Clémence : le chiffre 6 sur 1000 (ce qui fait 1 sur 166, proche du chiffre de l'OMS) provient d'un article "The epidemiology of autism spectrum disorders" cité sur http://en.wikipedia.org/wiki/Epidemiology_of_autism Merci pour toutes vos précisions. Nous avons mis à jour notre artcicle et supprimé l'hypothèse d'un lien avec la malformation de la colonne vertébrale dont je n'ai pu retrouver la source.&nbsp;J'ai juste retrouvé ceci : &nbsp;http://www.chiro.org/research/ABSTRACTS/Autism_A_Chiropractic_Perspective.shtml&nbsp;où il est écrit "children with autism may receive clinical benefit or palliative relief of concurrent problems via chiropractic intervention".&nbsp;</p> <p>@Octaum : je ne prétend pas être journaliste. Je suis le fondateur du site aladom et je souhaitais relayer cette initiative. Connaissant une fille autiste, je suis touché par cette maladie. J'ai&nbsp;conscience&nbsp;que le grand public connait peu l'autisme et j'espère que 2012 permettra de mieux informer.</p>
Merci de parler de l'autisme, mais de grâce n'écrivez pas n'importe quoi! Pouvez-vous me donner vos sources concernant les chiffres avancés? Je n'ai jamais entendu parler de ca (6 personnes sur 1000 de mois de 20 ans)... en plus vous induisez un biais de lecture qui est déjà beaucoup trop véhiculé par ailleurs, à savoir que l'autisme ne toucherait que les enfants.... et puis quoi, ils sont miraculeusement guéris après 20 ans? Non! Le bon chiffre à diffuser est celui de l'OMS = 1 enfant sur 150 est atteint de TED Ensuite concernant les causes, d'où sort cette idée farfelue de la colonne vertébrale? Encore une fois non! Les causes ne sont pas encore déterminées avec certitudes mais plusieurs pistes vont dans le sens d'une fragilité génétique à laquelle s'ajouterait un facteur environnemental perturbant le développement cérébral in-utero (il n'y a pas encore de consensus) et donc j'en profite pour rectifier encore une erreur: l'autisme ne se déclare pas à 3 ans, il est présent dès le début du développement, c'est le manque de connaissances et de formations de nos médecins en France qui retarde le diagnostic à 3 ans et plus.. il existe cette fois-ci un consensus qui permet de diagnostiquer un enfant à 18 mois et certains chercheurs développent des tests aux USA pour les bébés de 6 mois! Enfin, merci de rappeler que l'autisme n'est pas une psychose, mais vous dénaturez l'information juste après en disant qu'il y a un détachement de la réalité... NON! ça c'est une caractéristique de la psychose... pour l'autisme, il s'agit d'une difficultés à décoder l'information de l'environnement qui peut donner l'impression du repli sur soi, mais lorsque l'on utilise les bonnes prises en charges (elles existent, j'allais oublier de rectifier ce point! il suffit que la France reconnaisse les prises en charges psycho-éducatives basées sur les méthodes cognitivo-comportementales) la personne peut alors de nouveau communiquer et s'intéresser à son environnement. Vous remerciant de votre intérêt pour l'autisme, je suis sûre qu'il vous tiendra à coeur que la bonne information soit délivrée au grand public Cordialement
N importe quoi cet article ! vous pouvez le réécrire tout est faux .