Bruno Leresche qui avait lancé pour BNP Paribas les servissimes et qui est désormais président de Cnikel vient de donner son point de vue sur la TVA à 7% pour les services à la personne et sur la niche fiscale de 6,5 milliards d'euros.

Edit du 27/11/2011 : Nous avions repris sur cet article les propos de Monsieur Leresche. Nous avons les avons supprimés et nous vous invitons à lire sa chronique sur le site des échos.

Ceci fait suite à la pétition contre la hausse de la TVA sur les services à la personne.

Commentaires

Qui est cet homme qui parle au nom des entreprises de services à la personne et qui ne comprend (connait ?) pas le secteur ? Pour rappel, Mr Leresche, la problématique ne concerne pas la TVA qui augmente, car elle va certes affecter notre marge mais c'est surtout qu'elle va encore creuser l'écart entre l'associatif, (déjà sponsorisé à outrance par les subventions publiques et également par les préférences politiques sur le choix des prestataires associatifs au lieu des "marchands" pour les prestations de santé) et les entreprises (à qui on demande de montrer le chemin de la formation, accompagnement ... aux associations qui n'effectuent rien ou peu en ce sens !). En Bref, Mr Leresche, en dehors de la publicité de votre site inconnu jusqu'ici, je vous remercie de bien vouloir vous informer de meilleure manière ! Nous ne sommes pas des crieurs de miséres mais plutôt des crieurs d''injustice flagrante ! Ensuite, je ne parlerai pas de la "productivité", typique d'un analyste financier peu habitué aux services. Pour terminer, l'emploi direct que prônent votre site est pour moi ce que vous critiquez : peu d'heures pour un petit salaire, sans formation ni accompagnement, ce qui n'est pas le cas de la plupart des entreprises de SAP. Il est dommage de laisser interviewez des personnes sur des thèmes qu'ils ne maitrisent pas, juste pour qu'ils se fassent de la publicité !