Une enquête pour les sourds et malentendants

Doublement isolées par leur handicap, les personnes sourdes et malentendantes sont trop souvent exclues des dispositifs nationaux d'information et d'accès aux soins. Pourtant  près de 6 millions de français présentent des troubles de l'audition.

Afin de recueillir des données spécifiques sur ce handicap, l'institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES) et la caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) se sont associés pour créer le 1er "baromètre santé sourds et malentendants" ou BSSM.

Concrètement, l'étude vise à appréhender les aspects généraux concernant la santé des personnes sourdes, malentendantes ou ayant des problèmes d'audition (acouphènes, hyperacousie,...). L'idée est de pouvoir définir leurs perceptions, comportements et attentes sur des questions de santé, générales ou spécifiques, comme "la qualité de vie, la santé au travail, la nutrition, la consommation de tabac, etc".

Une enquête avant tout scientifique ?

Plutôt commun, ce type d'enquête anonyme est d'habitude réalisé par téléphone. Afin de pouvoir enfin recueillir des données sur les personnes atteintes de troubles et handicaps auditifs, la méthode a été revue et corrigée.

Disponible sur internet sur bssm.inpes.fr, le questionnaire est également disponible en langue des signes, et ce dans son intégralité. Abordant un grand nombre de sujets, le questionnaire est faisable en plusieurs fois. Sa durée pouvant varier de 30 min à 1 heure voire plus en utilisant les vidéos.

Dès la fin de l'enquête prévue pour décembre 2011, les résultats seront analysés et comparés avec les autres baromètres de santé réalisés régulièrement sur la population en générale. Pour l'INPES, "l'objectif est de mener des actions concrètes afin d'améliorer la santé. Les résultats de cette étude ne seront utilisés qu'à des fins scientifiques".

De quoi abreuver les décideurs de données pour faire évoluer les choses en terme d'accessibilité et d'autonomie, du moins on l'espère.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment