Un accueil ordinaire, une action particulière

La crèche en elle même n'est pas si différente des autres. Accueillant tous types d'enfants, le personnel aspire à ne pas faire de différences entre les enfants mal-voyants et les autres. Proposant sorties et activités classiques, l'établissement a su s'adapter aux besoins particuliers de ces bambins.

Toute l'originalité du projet réside dans une action jumelée avec l'institut des jeunes aveugles (IJA). Créée et gérée par la Mutualité française de Haute-Garonne (31), la crèche est installée dans les locaux de l'IJA. Pour le personnel comme pour les enfants, cette proximité avec l'institut permet d'intervenir plus facilement dans le développement des petits non voyants et mal voyants. Régulièrement, des professionnels de l'institut (psychomotriciens, orthoptistes) interviennent ainsi auprès des enfants, leur proposant différents ateliers d'éveils sensoriels via massages, éveil aquatique ou jeux.

Une réponse adaptée aux besoins des parents

L'accueil et la garde d'enfants handicapés est le plus souvent un véritable chemin de croix pour les parents. Difficile en effet de trouver un établissement qui ne mettrait pas leurs enfants à l'écart par inadaptation du projet pédagogique. De plus, la nécessité de soins peut s'avérer souvent incompatible avec ce type de garde.

Ainsi, nombres de parents doivent adopter le système D, optant majoritairement pour une garde à domicile permettant de conjuguer les deux (garde et soins) mais pour un coût plus élevé et des sacrifices plus grands (stopper son activité professionnelle n'est pas toujours facile).

Ce type de crèche est donc une réponse attendue par beaucoup de parents d'enfants atteints de handicap, ou de troubles physiques. Pour la directrice de l'établissement, la crèche est un moyen de rompre l'isolement de l'enfant, de lui offrir un "lieu de socialisation", important pour sa scolarisation future et son développement personnel.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment