Parcourez notre guide en déroulant notre menu

  •   Ménage à domicile : trouvez une femme de ménage
    • Faire appel à un société de ménage
    • Faire appel à un coach rangement
    •   Qui peut bénéficier d'une aide ménagère à domicile ?
      • Une Aide ménagère à domicile prise en charge par la CAF
    • Nettoyer sa maison soi-même
    •   Employer une femme de ménage CESU
      • Combien coûte une femme de ménage ?
      •   Déclarer une femme de ménage
        • Licenciement d'une femme de ménage cesu
        • Crédit d'impôt : comment défiscaliser ?
        • Travail au noir femme de menage
      • Faire appel à un homme de ménage
Illustration de l'article Une aide-ménagère pour l'entretien de votre logement

En tant que professionnel des services à la personne, l’aide-ménagère intervient à domicile pour prêter assistance aux personnes en situation de dépendance. Elle favorise notamment le maintien à domicile des personnes âgées ou handicapées, pour qui elle effectue différentes tâches courantes du quotidien.

Souvent assimilée à une femme de ménage, l’aide ménagère à domicile présente un champ d’action plus large, lequel s’étend du bon entretien du logement à, parfois, la préparation des repas, en passant par la création d’un lien social rassurant et attentif.

Réglementé, son emploi doit être déclaré et peut faire l’objet sous conditions, de l’octroi d’aides financières.

Quel est le rôle d’une aide-ménagère ?

Le métier d’aide-ménagère consiste à seconder les personnes qui ne peuvent — momentanément ou durablement — pas faire face à l’entretien courant de leur domicile. Pour cela, il ou elle prend en charge la plupart des travaux ménagers :

Mais il est aussi possible aussi lorsque la situation l’exige de :

  • Préparer et aider à la prise des repas ;
  • Contribuer à la réalisation de certaines démarches administratives.

Quels que soient les besoins, il faut donc considérer cet intervenant comme un soutien physique, mais aussi moral et un lien social nécessaire pour les personnes dépendantes.

Qui peut en bénéficier ?

Que l’on parle d’aide-ménagère, d’assistante de vie ou d’auxiliaire de vie, les prestataires des métiers du service à la personne interviennent dans bien des cas, mais aussi auprès de publics différents.

Pour les personnes âgées

L’aide ménagère pour les personnes âgées est précieuse. C’est d’ailleurs dans le cadre du maintien à domicile qu’elle est le plus souvent employée.

Pour les seniors, elle est une ressource nécessaire pour assumer certains actes de la vie devenus trop fatigants ou complexes, mais aussi pour briser l’isolement. Ainsi, cette assistance à domicile est particulièrement recherchée par les familles de personnes âgées vivant seules.

Les personnes âgées peuvent bénéficier sous conditions d’une prise en charge financière de leur aide-ménagère par le département. Pour cela, elles doivent :

  • être âgées de 65 ans au moins, ou de 60 ans pour les personnes reconnues inaptes au travail,
  • ne pas percevoir l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie) et ne pas pouvoir y prétendre,
  • déclarer des revenus mensuels inférieurs au minimum vieillesse, soit 903,20 € pour une personne seule ou 1402,22 € pour un couple,
  • présenter des difficultés pour s’acquitter seules des tâches de la vie courante.

À noter : Certaines complémentaires santé accordent la présence d’une aide à domicile sans limites d’âge.

Pour les personnes convalescentes

Après une hospitalisation, il est également possible de faire appel de façon ponctuelle aux services d’une aide à domicile. Pour une durée maximale de 3 mois renouvelables 1 fois en cas de nouvelle hospitalisation, celle-ci se porte garante d’une certaine qualité de vie en prenant en charge le rangement et le nettoyage du domicile, du linge et le repassage.

L’aide au retour à domicile après une hospitalisation (ARDH), se présente sous la forme d’un soutien financier dont le montant maximum de 1 800 €, est attribué sous conditions :

  • être âgé de 55 ans ou plus,
  • être affilié au régime général,
  • rentrer chez soit après une opération ou une hospitalisation.

La demande est à réaliser auprès du service hospitalier qui réalise l’évaluation nécessaire, avant d'en transmettre les résultats à la Caisse d’assurance retraite et de santé au travail (CARSAT).

Pour les femmes enceintes

La prestation d’aide-ménagère peut également être sollicitée par les femmes enceintes auprès de la Caisse d’allocations familiales (CAF) dont elles dépendent. Certains critères sont là encore à respecter :

  • être assurée au régime général de la Sécurité sociale,
  • avoir déposé une demande de prestation familiale ou être déjà allocataire,
  • dans le cadre d’une grossesse déclarée à la caisse d’assurance maladie (CPAM) et à la CAF dans les 3 premiers mois,
  • pour une grossesse déclarée médicalement difficile,
  • sans prestations d’action sociale versées par l’entreprise.

À noter que l’intervention de l’aide-ménagère grossesse est limitée à un total de 100 heures réparties sur 6 mois, sauf dans le cas d’une naissance multiple, où elle est portée à 100 heures par enfant, toujours sur une durée de 6 mois.

Après la naissance, les besoins en termes d'hygiène, sécurité et éducation, ou des ressources mensuelles insuffisantes, peuvent également motiver l’intervention d’une aide ménagère dans le foyer.

Comment trouver une aide-ménagère ?

Les particuliers qui souhaitent se faire aider disposent de plusieurs solutions pour trouver la personne de confiance qui se présentera plusieurs fois par semaine à leur domicile.

La personne âgée est l’employeur de son aide ménagère

En tant que particulier-employeur, elle gère seule ou avec le soutien de sa famille, la recherche et l’embauche de son aide ménagère qu’elle pourra recruter par le biais de Pôle Emploi, des petites annonces ou du bouche-à-oreille.

Une association de services à domicile peut également lui venir en aide, lui prodiguer du conseil et la mettre en relation avec plusieurs profils correspondants à ses besoins. L’entreprise mandataire remplit la même fonction à ceci près, qu’elle prend également en charge les démarches et formalités administratives et juridiques.

Dans chacun des cas, le particulier embauche et salarie lui-même son aide à domicile. Il doit donc impérativement la déclarer.

L’aide ménagère est employée par un prestataire

Il peut s’agir d’une entreprise ou d’une association. Après avoir signé un contrat de prestation de services avec le senior ou sa famille, elle met à disposition une aide ménagère dont elle reste le seul employeur. Nombreux sur internet, ces prestataires peuvent également être recommandés par les caisses de retraite et les compagnies d’assurances santé.

Enfin, les collectivités locales peuvent elles aussi, proposer les services d’aides ménagères aux habitants bénéficiaires qui en font la demande. Il faut pour cela, se renseigner auprès de la mairie ou du centre communal d’action sociale (CCAS) de la ville.

Quel est le tarif pour aide ménagère ?

L’emploi d’une personne qui intervient à domicile par un particulier est régi par la convention collective nationale des salariés des particuliers employeurs. Ainsi, certaines règles sont à appliquer, comme notamment, celle du versement d’un salaire minimum.

En France, en 2021, le tarif minimum pour une aide ménagère est égal au SMIC, soit 10,25 € brut de l’heure.

Cependant, ce taux horaire peut varier en fonction de différents éléments tels que la localisation, les tâches ménagères réclamées ou encore le niveau de dépendance de la personne concernée.

En résumé

Quel est le rôle d’une aide-ménagère ?

L’aide ménagère accompagne la personne âgée ou dépendante dans l’entretien de son logement. Pour elle, elle se charge des tâches ménagères et assure une présence attentive. Elle est enfin garante du lien social indispensable au maintien à domicile.

Comment y recourir ?

La personne âgée ou dépendante peut salarier elle-même son aide-ménagère ou recourir aux services d’un prestataire, entreprise ou association. Sous certaines conditions, les collectivités locales peuvent également mettre une aide à domicile à sa disposition.<

Quel prix pour ce service ?

En tant que particulier employeur, la personne âgée qui emploie une aide-ménagère à domicile doit lui verser le salaire minimum en vigueur en France, soit 10,15 € brut en 2020.

Commentaires
Il n'y a pas de commentaires pour le moment