Parcourez notre guide en déroulant notre menu

  •   Garde d'enfants : les modes et solutions
    •   Le baby sitting
      • Déclarer sa baby sitter
      • Le contrat de la babysitter
      • Garder ses enfants pendant les vacances
      • Babysitting pour le soir
      • Une babysitter pour le réveillon
      • Une babysitter pour un mariage
      •   Trouver une babysitter
        • Choisir un babysitter étranger
        • Un étudiant comme babysitter
        • Choisir un homme baby sitter
      • Le coût d'une babysitter
      • Devenir baby sitter
    •   La nounou à domicile
      • Trouver une nounou
      •   Le contrat d'une nounou
        •   Gérer la fin de contrat de la nounou
          • Gérer la rupture de contrat de la nounou
          • La rupture conventionnelle avec la nounou
      • Devenir nourrice agréée
      •   La garde périscolaire
        • La garde du mercredi ou du samedi
        • Gérer les vacances scolaires
        • La nounou de nuit
      • Rémunération d’une nounou
Illustration de l'article Apprendre une langue étrangère à vos enfants grâce au baby sitter

Pour sa culture personnelle, mais aussi parce que l’avenir est à l’internationalisation des emplois, vous avez décidé d’offrir à votre enfant la possibilité d’apprendre très tôt, des langues étrangères. Et puisqu’en matière de seconde langue, rien ne vaut une totale immersion, c’est vers un baby sitter étranger que vous avez décidé de vous tourner.

Pourquoi une babysitter étrangère ?

Une chose est sûre, il est plus facile d’apprendre une langue étrangère avant 6 ans et cet apprentissage est encore simplifié lorsque la pratique et l’échange sont au rendez-vous. En effet, ils facilitent la mémorisation.

Aujourd’hui, force est de constater que l’enseignement des langues et tout spécialement de l’anglais, est nécessaire à tous. Qu’il s’agisse de s’orienter, d’utiliser un appareil technologique, de lire une notice ou d’utiliser le vocabulaire adapté à un corps de métier, il est en effet devenu très difficile de l’éviter.

Pour ces deux raisons principales, le choix d’une babysitter étrangère apparaît comme pertinent. Garçon ou fille, le ou la baby sitter anglophone apporte en plus avec lui ou elle, ses habitudes, ses traditions, ses goûts culinaires et un angle de vue différent qu’il ou elle, peut présenter et partager avec votre enfant.

À travers le jeu, de petits cours, la discussion et des activités diverses, le jeune enfant découvre un monde de sonorités différentes de celles utilisées dans sa langue maternelle. Grâce à l’écoute et au travail de prononciation, elles deviennent rapidement familières tout comme les nouveaux mots employés par sa nounou à domicile.

Pour aider vos enfants à devenir de vrais petits bilingues, faites appel à une jeune fille au pair anglaise, espagnole, allemande ou suédoise, ou recrutez une babysitter étrangère. Ils feront de réels progrès linguistiques sans véritables efforts d’apprentissage.

Comment recruter une babysitter étrangère ?

C’est ici que les choses se compliquent. Vouloir recruter une nounou anglaise ou une babysitter espagnole est une chose, mais la trouver en est une autre.

En effet, si la demande en heures de babysitting est élevée, celle qui concerne les babysitters étrangères l’est tout autant, mais présente moins de profils correspondants. C’est tout particulièrement le cas dans les grandes villes comme Paris, Lyon, Lille ou Bordeaux où les baby-sitters bilingues sont de plus en plus recherchées.

Pour trouver une jeune fille au pair et l’embaucher pour garder vos enfants, vous pouvez comme toujours, vous tourner vers le bouche-à-oreille. Des amis d’amis ont trouvé une baby sitter anglaise fiable et agréable avec les plus petits ? Voyez si elle ne cherche pas quelques heures de garde supplémentaires. Ce n’est pas le cas ? N’hésitez pas une seconde et demandez à cette famille, quelle astuce elle a utilisé pour recruter sa Mary Poppins !

 

Mais, pour trouver une nounou étrangère bilingue, profitez aussi de la multitude de profils inscrits sur les sites de petites annonces spécialisés. Grâce à un moteur de recherche puissant et à des critères minutieux, Aladom, Babychou ou encore Nounou-adom, vous proposent d’effectuer une première sélection en quelques clics, qui vous mènera peut-être à la perle rare.

Certaines agences spécialisées ont d’ailleurs vu le jour ces dernières années. C’est le cas de Baby-Speaking, une agence de baby-sitters étrangers installée à Paris. Celle-ci vous propose des heures de garde après l’école, le midi, le mercredi, le soir ou la nuit, et même de trouver une nounou bilingue en anglais, allemand, espagnol, portugais, chinois, italien, russe ou arabe, à temps plein.

Critères supplémentaires

Comme toujours, avant de confier vos enfants à un nouvel intervenant, qui plus est lorsqu’il travaille à votre domicile, prenez le temps de découvrir et d’apprendre à connaître votre nouvelle nounou bilingue.

En raison d’un coût horaire parfois plus élevé, elle pourra travailler en binôme avec une baby-sitter classique. Veillez alors à ce que l’une comme l’autre, respectent vos souhaits et les besoins de votre enfant, tout en affichant une bonne communication entre elles et avec vous.

Une babysitter polyglotte

Votre but est de favoriser chez votre enfant, l’apprentissage d’une nouvelle langue, anglaise, allemande, espagnole ou encore russe. Dans ce cas, pensez à vérifier les niveaux de vocabulaire et d’expression de votre babysitter. En effet, face aux enfants elle s’exprimera uniquement dans sa langue natale, mais devra également comprendre le français pour répondre à leurs demandes et à leurs besoins.

Aussi, vous pouvez choisir d’embaucher une étudiante de langue maternelle étrangère ou préférer un étudiant français en langue vivante.

Des activités variées pour l’apprentissage

Chez les plus petits, l’apprentissage des langues passe avant tout par les gestes, simples et répétitifs, du quotidien. Le bain, le goûter, le repas, l’habillage et les sorties sont autant d’occasions pour eux de s’exercer et de découvrir des mots de vocabulaire.

Aussi, interrogez votre garde ponctuelle ou régulière quant aux activités qu’elle compte pratiquer avec vos enfants. Au plus elles sont variées et ludiques, au plus votre enfant apprendra et retiendra vite.

Un coût horaire à négocier

Au moment d’embaucher votre babysitter anglaise ou étrangère, pensez à vous mettre d’accord avec elle quant à son tarif horaire. En fonction de la demande, de votre lieu d’habitation, des activités pratiquées et de son niveau d’étude, il pourra varier mais ne pourra pas être inférieur au taux horaire du SMIC en vigueur.

Tout comme les autres nounous, elle doit être déclarée et peut donc elle aussi, être rémunérée à l’aide du chèque emploi service universel ( CESU). En tant que parent employeur, vous restez également éligible au crédit d’impôt et au complément du libre choix du mode de garde de la CAF, au regard des frais annuels engagés.

À noter si votre nounou est originaire d’un pays hors de l’UE, en tant qu’employeur vous devez impérativement vérifier son autorisation de travail. Cette mention est présente sur le titre de séjour ou le visa long séjour de votre employé à domicile.

Commentaires
Il n'y a pas de commentaires pour le moment