En quoi consiste le métier d'auxiliaire de vie ?

Une aide au quotidien qui permet le maintien à domicile

L'auxiliaire de vie sociale intervient au domicile des personnes dépendantes ou qui connaissent des difficultés passagères (dues à l'âge, la maladie ou le handicap). Elle apporte son soutien pour les tâches de la vie quotidienne : aide à la toilette, courses, préparation des repas, travaux ménagers, démarches administratives et même loisirs.

Elle prodigue des soins mais aucun acte médical. Elle a cependant un rôle très important d'alerte médicale. Elle relaie si besoin à ses supérieurs ou à la famille.

Elle n'intervient que quelques heures par jour (repas, coucher) et ce, chez plusieurs personnes. Du fait de ce découpage de la journée de travail, cette profession s'exerce surtout à temps partiel. Il est fréquent de devoir travailler tôt le matin (6h30, pour le lever) ou tard le soir (22 h pour le coucher) ainsi que dimanches et jours fériés.

Favorisant l'autonomie, l'insertion sociale, luttant contre l'exclusion... Le rôle de l'assistante  de vie va bien au-delà du maintien à domicile.

Qui sont les employeurs ?

Ce ne sont pas les familles directement qui emploient les auxiliaires de vie mais les associations d'aide à domicile, les communes (via les centres communaux d'action sociale, CCAS) ou encore les caisses des mutualités sociales agricoles, des sociétés privées...

Quelles aptitudes ce métier requiert-il ?

-       Patience, discrétion, écoute et tact

-       Autonomie, esprit d'initiative, d'adaptation

-       Psychologie, sens de l'humain, confiance

-       un bon équilibre psychologique et une bonne condition physique (il est parfois nécessaire de soutenir ou porter la personne aidée)

C'est avant tout un métier de relation humaine. Il faut autant s'intéresser aux problèmes rencontrés par les personnes dépendantes qu'aux tâches quotidiennes. Dévouement et sens du service sont indispensables. Cela rend d'ailleurs la profession très enrichissante.

Le travail s'effectuant au domicile des personnes aidées, il est souvent nécessaire de posséder le permis de conduire.

Le diplôme d'Etat d'auxiliaire de vie sociale (DEAVS)

Une formation = un diplôme = un métier

Pour exercer ce métier, il faut suivre une formation afin d'obtenir le diplôme d'auxiliaire de vie sociale. Des dispenses et allègements de formations sont prévues pour les candidats déjà détenteurs d'un diplôme. Ce diplôme est en outre accessible via la VAE, validation des acquis de l'expérience.

Perspectives d'évolutions

Une demande accrue

L'aide à la personne est un secteur d'activité en plein essor. Allongement de la durée de la vie, aide au maintien à domicile allocation type APA... Recrutement et débouchés sont actuellement nombreux.

Avec quelques années d'expérience, une formation ou un diplôme supplémentaire, l'auxiliaire de vie sociale peut aussi évoluer vers des postes de :

-       technicien de l'intervention sociale et familiale (TISF)

-       aide-soignant

-       aide médico psychologique

 

 L'auxiliaire de vie peut aussi changer de secteur, et devenir :

-       auxiliaire de vie scolaire

-       auxiliaire de vie familiale

Voir la fiche métier AVS du Ministère des affaires sociales et de la santé

Vous recherchez un emploi d'auxiliaire de vie ? Vous pouvez proposer vos services ici : déposer une annonce

Vous recherchez une auxiliaire de vie ? Vous pouvez estimer le coût de ce service en demandant un devis ici : devis auxiliaire de vie

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment