Pour calculer l'ARE, il faut prendre en compte les dernières rémunérations du salarié. En effet, l'aide au retour à l'emploi est composée d'une partie fixe et d'une partie variable qu'il faut calculer à part des informations pré-citées.

1ère méthode de calcul de l'ARE

Un montant fixe et un montant variable pour l'ARE

Le montant brut de l'allocation journalière d'aide au retour à l'emploi comprend une partie fixe égale à 11,34 €. Le calcul du montant variable se fait lui en prenant 40,4 % du salaire journalier de référence (SJR). Le salaire journalier de référence pris en compte lors du calcul est fonction d'un salaire annuel de référence déterminé à partir des rémunérations des 12 mois civils précédant le dernier jour travaillé. 

2ème méthode pour calculer l'ARE

Dans certaines situations, une deuxième méthode de calcul de l'ARE peut-être utlisée si elle est plus avantageuse pour le demandeur d'emploi. Dans ce cas, il n'y aura pas de partie fixe et de partie variable. Le demandeur d'emploi touchera 57,4 % du salaire journalier de référence.

Lors de votre calcul de l'ARE, vous devez aussi prendre en compte que le montant journalier de l'ARE ne peut être inférieur à 27,66 euros ni supérieure à plus de 75 % du salaire journalier de référence. 

plafond calcul are

Pour les demandeurs d'emploi qui suivent une formation prescrite par Pôle emploi, le montant minimum à prendre en compte lors du calcul est 19,82 € .

L'ARE : les rémunérations concernées

Pour calculer le montant de l''aide au retour à l'emploi ARE, les rémunérations prises en compte sont les rémunérations brutes (y compris les primes) perçues au cours de la période référence de calcul. Lors de ce calcul, les indemnités de licenciement ou compensatrices de congés payés ne sont pas prises en compte. Par ailleurs, toutes les rémunérations correspondant à des heures supplémentaires (+ de 208 heures par mois) ne sont pas non plus comptabilisées.

La période prise en compte pour le calcul

Lors du calcul, le salaire annuel de référence dépend des 12 mois civils précédant le dernier jour travaillé payé. Malgré tout, certaines rémunérations de cette période sont exclues. Ainsi, les indemnités de licenciement ou de départ, les indemnités de rupture conventionnelle, les indemnités compensatrices de congés payés ou les indemnités journalières de la Sécurité sociale ne pourront être prises en compte pour calculer le montant final de l'ARE.  

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment