Le participe passé, tout un programme ! Qu'il serait bon, pourtant, de l'accorder toujours et uniquement avec son sujet sans se préoccuper de l'auxiliaire avec lequel il se conjugue...

Définition (s)

La définition de base est la suivante :

  • Le participe passé conjugué avec l'auxiliaire "être" s'accorde en genre et en nombre avec le sujet du verbe. Avec l'auxiliaire "avoir", le participe passé s'accorde en genre et en nombre avec le complément d'objet direct (COD), si celui-ci est placé avant. S'il est placé après, alors le participe passé reste invariable. Ex:  "J'ai mangé des cerises" et " les cerises que j'ai mangées".

Vient ensuite un ensemble de base à connaître (et à ne pas oublier....!)

  • Les participes passé se terminent par -é (changé), -i (fini), -u (mordu), -s (appris) ou -t (ouvert).

  • Le verbe pronominal :
  • il s'agit d'un verbe, soit qui n'existe qu'à la forme pronominale, comme s'enfuir ou s'emparer, soit qui prend un sens distinct lorsqu'on l'emploie à la forme pronominale, comme c'est le cas avec s'appeler ou s'apercevoir qui signifient respectivement se nommer et prendre conscience.  
  • Le verbe "accidentellement" pronominal :
  • il s'agit d'un verbe normalement transitif direct ou indirect qui, tout en gardant son sens habituel, est employé à la forme pronominale pour décrire soit une action réciproque, soit une action que le sujet dirige vers lui-même (tournure réflexive). Par exemple : se laver, se parler, se sourire, se réveiller.

Les différentes règles du participe passé

  • Règle 1 :  Le participe passé des verbes pronominaux purs s'accorde avec le sujet du verbe, puisqu'il est conjugué avec l'auxiliaire être
    • ex: Sophie s'est lavée
  • Règle 2 :  Le participe passé des verbes accidentellement pronominaux s'accorde avec le complément d'objet direct (COD) placé avant, exactement comme s'il était employé avec l'auxiliaire avoir.
    •  ex: Sophie s'est lavé les mains.
    •  ex: Sophie et Alexandra se sont parlé pendant deux heures.
  • Règle 3 : Le participe passé des verbes pronominaux employés pour fabriquer une tournure passive s'accorde en tout temps avec le sujet.
    •  ex: Les pommes se sont bien vendues au marché
  • Règle 4 : Lorsque le participe passé d'un verbe pronominal est placé directement devant un infinitif, la règle propre à la relation participe passé / infinitif s'applique.
    •  ex: Sophie et Alexandra se sont vu invitées au cinéma.

Les cas particuliers

Il existe bien évidemment des exceptions aux règles :

  • Malgré la présence d'une préposition devant l'infinitif, on considère celui-ci comme un objet direct quand le substantif complément se construirait directement. 
    • exSophie s'était proposé.
    • ex:  Alexandra s'était permis.
  • En présence d'un attribut du complément d'objet direct, le participe passé s'accorde avec le sujet. 
    • ex: Sophie s'est rendue malade
  • Avec se persuader que, on a le choix de faire ou non l'accord avec le sujet, parce qu'on peut aussi bien persuader quelqu'un de quelque chose que persuader quelque chose à quelqu'un.
  • Le participe reste invariable dans les expressions: " s'en donner à coeur joie" et "se rendre compte".

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment