Votre enfant se réveille au beau milieu de la nuit, boîte lorsqu'il marche et se plaint d'une douleur à la jambe ou au genou? Pas de panique ni d'affolement, c'est peut être tout simplement un rhume de hanche, une inflammation qui se traite par le repos.

Une infection bénigne

Le rhume de hanche survient le plus souvent suite à une infection ORL comme une otite ou une infection digestive comme une gastro-entérite, c'est pourquoi le corps médical soupçonne une origine virale sans pouvoir l'affirmer. Il s'agit d'une arthrite appelée médicalement parlant synovite aïgue transitoire qui se caractérise par une violente douleur irradiant de la hanche jusqu'au genou. Elle touche plus spécifiquement les petits garçons entre 3 et 5 ans sans que l'on puisse dire pourquoi. Elle apparait plutôt en hiver et au printemps et n'est absolument pas liée aux fréquentes chutes des enfants à cet âge.

Le rhume de hanche apparait soudainement en quelques heures et se caractérise par une violente douleur à la jambe entrainant une boiterie qui gêne voir empêche la marche. Généralement l'enfant va avoir du mal à localiser l'endroit de la douleur et plutôt que la hanche parlera plus souvent d'une gêne à la cuisse ou au genou. Lors de l'examen médical, la hanche est raide et douloureuse et une petite fièvre peut apparaitre. La seule façon de confirmer le diagnostic est de passer une radio ou une échographie afin de déceler un épanchement du liquide de synovie au niveau de l'articulation de la hanche.

Par mesure de précaution, le médecin préconisera au bout d'un mois après la déclaration du rhume de hanche une radiographie afin de vérifier l'intégrité de l'articulation. Parfois un simple rhume de hanche peut être le début d'une maladie de la tête de fémur comme une ostéochondrite.

Quel est le traitement approprié ?

La seule façon radicale de guérir l'enfant est le repos complet durant une semaine en essayant de marcher le moins possible afin de calmer l'inflammation. Le médecin prescrira des médicaments contre la douleur comme le paracétamol. Lorsque la raideur est intense et très douloureuse, une traction du membre peut être effectuée. L'évolution de la douleur est régressive et le rhume de hanche ne laisse aucune séquelle ; l'enfant se remet à gambader au bout d'une semaine.

Il faut vérifier la température au moins deux fois par jour afin de surveiller une éventuelle infection. Si la fièvre grimpe l'enfant pourra être hospitalisé afin d'effectuer des examens complémentaires. Dans 10% des cas un rhume de hanche cache un trouble de la croissance osseuse avec une exagération du volume de la tête du fémur.

Si le rhume de hanche récidive il y a fort à parier que des causes rhumatismales sont à prendre en compte selon l'hérédité familiale.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment