Depuis 1999 l'ensemble des assurés de plus de 16 ans possède une carte vitale envoyée par la caisse d'assurance maladie et strictement personnelle. En cas de perte ou de vol, il est bon de la faire refaire.

Déclarer la perte ou le vol de sa carte vitale

En premier lieu il faut prévenir la caisse d'assurance maladie dont dépend l'assuré (CPAM, MSA par exemple) pour signaler la perte de la carte. Une déclaration sur l'honneur sera à remplir ; il est possible de la télécharger sur le site de la CPAM.

L'assuré reçoit ensuite un imprimé à renvoyer avec une photo d'identité et une photocopie de sa carte d'identité. La nouvelle carte vitale est expédiée sous trois semaines.

En attendant de recevoir sa carte l'assuré peut faire jouer ses droits auprès des professionnels de la santé en présentant une attestation reçue par l'assurance maladie. Chez les médecins il recevra en retour une feuille de soins à rapporter à la caisse afin de se faire rembourser.

La carte vitale 2

Une nouvelle carte vitale va remplacer progressivement l'ancienne d'ici 2013. Pour le moment seules les personnes ayant perdu leur carte ou les nouveaux affiliés peuvent la recevoir.

Cette nouvelle carte possède une plus grande mémoire pour de futurs services (médecin traitant déclaré, candidat au don d'organe, personne à appeler en cas d'urgence, présence de la mutuelle, etc...). Elle est donc conçue pour être évolutive.

Elle devient plus personnalisée avec le visuel de la photo afin de limiter les fraudes. Elle dispose d'un système renforcé pour l'authentification de la carte.

Pour les étudiants, c'est un vrai atout puisque la carte vitale 2 est "inter-régime". C'est-à-dire qu'un étudiant n'aura pas à renouveler sa carte s'il change de centre de sécurité social au cours de sa scolarité ou de son entrée dans la vie active.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment