Faire appel à un professionnel du bâtiment pour un travail de revêtement mural n'est pas si facile que cela car il existe une réglementation stricte concernant les aides à domicile.

Une loi rigoureuse

L'artisanat est exclu des services à la personne et donc de la rémunération via le CESU d'après la loi Borloo de 2006. On ne peut donc pas employer un peintre en bâtiment afin d'éviter toute concurrence déloyale envers les artisans.

On peut néanmoins avoir recours aux entreprises agréées CESU dans les prestations de travaux à domicile mais cela dans un cadre inflexible. L'agrément est accordé pour une période de 5 ans renouvelable et est attribué par le préfet. Ainsi on s'assure d'un service effectué par un professionnel souvent doté d'un CAP ou d'un brevet professionnel peintre applicateur de revêtement, un artisan qui doit être inscrit à la chambre des métiers.

La loi impose une prestation n'excédant pas les deux heures consécutives par mois pour un même service sous peine de se voir retirer la réduction d'impôt applicable pour toute aide à la personne. Souvent les entreprises propose un abonnement mais qui doit être résiliable sous deux mois.

L' homme de main

Ainsi pour bénéficier d'aides à domicile dans le domaine du bricolage, on peut faire appel à un "homme de main " ou encore connu sous le nom de "homme toutes mains". C'est une profession reconnue et pour que les employeurs puissent bénéficier de la réduction d'impôt il faut qu'il demande un agrément qualité.

Attention la loi ici est également stricte : ce professionnel peut repeindre les murs de votre chambre mais en aucun cas effectuer un ravalement de façade.

Voila une liste non exhaustive des tâches que peut accomplir l'homme de main :

  • Changer une ampoule
  • Déboucher une canalisation
  • Poser un store
  • Réparer un robinet
  • Brancher un décodeur
  • Réparer une porte

Et bien d'autre choses encore qui feront le bonheur de nombreuses personnes moins manuelles !

Combien ça coûte?

Le tarif s'axe le plus souvent sur une base forfaitaire et le coût maximal ne doit pas excéder les 40€ pour 2 heures de travail consécutif. Cela dans le but toujours de ne pas faire entrave et concurrence à la profession des artisans.

 

 

 

 

 

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment