Il est important de pouvoir bien se soigner et d'être pris en charge convenablement. Mais parfois, à cause d'une situation financière délicate, cela devient difficile et beaucoup de personnes font l'impasse sur certain soins.

La CMU de base et la CMU complémentaire

Votée en 1999 et mise en place en janvier 2000 par le gouvernement Jospin, la CMU est affiliée à l'URSAFF et permet plusieurs choses :

  • le remboursement des soins médicaux,
  • l'accès aux soins,
  • le remboursement des médicaments.

Les assurés CMU ont les mêmes droits que les assurés dépendants de la Sécurité sociale. Sans assurance complémentaire ils doivent aussi régler la partie non assurée.

La CMU complémentaire peut s'apparenter à une mutuelle et est attribuée selon un plafond de ressources. Le bénéficiaire est ainsi dispensé de l'avance des frais chez les professionnels de la santé. L'ensemble des soins est pris en charge à 100%.

La CMU complémentaire est compatible avec un régime obligatoire d'assurance maladie.

Quelles conditions pour l'obtenir ?

  • Il faut avant tout résider en France de façon "stable et régulière" c'est-à-dire depuis au moins 3 mois. Les assurés sans domicile doivent de rattacher à un centre d'hébergement d'action sociale.
  • Il ne faut pas être affilier à un autre organisme d'assurance maladie.
  • Les ressources ne doivent pas dépasser un certain plafond.
  • Les bénéficiaires du RSA sont automatiquement adjoints à la CMU complémentaire.

Les jeunes de moins de 25 ans n'habitant plus chez leurs parents et ne figurant pas sur leur imposition peuvent faire une demande particulière.

Quelles sont les démarches à effectuer ?

Ce sont uniquement les Caisses primaires d'assurances maladie (CPAM) qui gèrent les demandes.

Il faut présenter plusieurs documents :

  • la demande d'affiliation (à demander à la CPAM ou à télécharger sur le site de la CMU),
  • une déclaration de ressources (avis d'imposition),
  • une carte d'identité,
  • le livret de famille s'il y a des enfants dans le foyer,
  • un justificatif de domicile de plus de 3 mois.

Les associations d'aide à la personne et les services sociaux comme les CDAS (Centre départemental d'action sociale) peuvent aider dans la constitution du dossier et sont présents pour répondre à toutes les questions.

En ce qui concerne la CMU complémentaire, le demandeur doit envoyer un dossier à sa caisse d'assurance maladie et choisir sa complémentaire dans une liste nationale.Cela peut être une caisse d'assurance maladie ou encore une mutuelle ou une société d'assurance.

Elle est accordée tout comme la CMU de base pour une durée de 12 mois renouvelables.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment