Le CAPES (Certificat d'Aptitude au Professorat de l'Enseignement du Second degré) est l'étape indispensable avant de pouvoir prétendre au métier de professeur d'arabe au collège ou au lycée. Pour devenir précepteur, elle n'est en revanche pas impérative.

Illustration de l'article Donner des cours d'arabe

Successeur du CAEC (Certificat d'Aptitude à l'Enseignement dans les Collèges), le CAPES propose depuis 1950 un concours à double facette. La voie externe concerne avant tout les récipiendaires du master d'arabe, tandis que la voie interne est réservée aux fonctionnaires, aux professeurs non titulaires et aux assistants d'éducation. Il est par ailleurs envisageable de passer par un troisième concours.

Master obligatoire

Quel que soit le chemin entrepris (voir paragraphe précédent), le CAPES est un concours constitué d'une épreuve écrite, qui détermine les candidats pouvant prétendre à l'oral. Puis vient ladite épreuve orale, à l'issue de laquelle sont reçus les postulants.

Le concours externe pour l'enseignement de l'arabe requiert le master depuis début 2010. Jusqu'alors la license suffisait.

Proposer ses services

Pour ce qui précède les années en université, un baccalauréat général, incluant notamment l'option arabe renforcé, est fortement recommandé. Au total, le futur professeur aura donc mis huit ans, dans le cadre d'une formation classique, pour pouvoir accéder au concours du CAPES.

Pour ceux et celles ne souhaitant se diriger vers le professorat, les cours d'arabe prodigués à domicile représentent une alternative très prisée de nos jours. Très nombreux sont les jeunes particuliers à vouloir progresser de chez eux.

Découvrir les offres pour les pros
Aladom

Professionnels du secteur

VISIBILITÉ, RÉFÉRENCEMENT, RECRUTEMENT,
DÉVELOPPEMENT CLIENTÈLE

découvrir les offres pour les pros
Commentaires
Il n'y a pas de commentaires pour le moment