Si plusieurs formations et diplômes peuvent diriger au métier d'agenceur de cuisine, notamment les différents CAP (Certificat d'Aptitude Professionnelle) de menuiserie, le niveau bac est tout de même fortement conseillé.

De bac à bac+2

Selon le niveau de responsabilité engagé, un diplôme allant de bac à bac+2 est requis pour exercer la profession d'agenceur. Deux bacs professionnels (technicien constructeur bois et technicien menuisier-agenceur) nécessitent quant à eux trois ans d'étude au sortir de la classe de troisième.

Idem pour le BT (Brevet de Technicien) agencement, qui peut aussi se préparer deux ans après l'obtention d'un CAP.

Les écoles de décoration et d'architecture d'intérieure sont également à même d'amener au métier d'agenceur de cuisine, dont l'objectif est autant stylistique que pratique.

Les débouchés

Au bout d'un certain laps de temps, l'agenceur peut évoluer vers des chantiers plus sophistiqués. Il a également la possibilité de s'installer à son compte et installer des cuisines intégrées, via des distributeurs industriels. A condition toutefois de se former auparavant à la gestion d'entreprise.

Cette profession peut toujours s'exercer en tant que salarié, soit dans les entreprises spécialisées dans le bâtiment second oeuvre et finition, soit chez un décorateur architecte d'intérieur.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment