La fin des supports papiers

Il y a 3 ans, on apprenait que le QUID 2007 était la dernière édition de cette encyclopédie papier. La cause : internet et les encyclopédies en ligne comme wikipedia. Quel support papier sera la prochaine victime d'internet? 

L'édition papier 2010 de l'annuaire des pages jaunes laisse penser que ce support ne se porte pas très bien. On sait que le groupe Pages Jaunes cherche à se repositionner depuis plusieurs années et à développer la part du chiffre d'affaire provenant du web. Plusieurs acquisition du groupe vont dans ce sens (123people, keltravo...). 

Le chiffre d'affaire hors internet du groupe Pages Jaunes correspond aujourd'hui à 57 % des revenus consolidés (663 millions d'euros en 2009). Le chiffre d'affaire Internet en 2009 était de plus de 500 millions d'euros.

Le format de l'annuaire papier des Pages Jaunes diminue

Le format de l'annuaire 2010 est passé à 17 x 27 cm. Vous pouvez voir sur la photo de cette page les version 2009 et 2010 des Pages Jaunes. Au niveau des publicités, on peut aussi nettement voir la différence. De nombreux espaces n'ont pas trouvés preneurs, et sur l'édition d'Ile et Vilaine, sur 12 coupons de réduction au début de l'annuaire, la moitié proviennent du même annonceur et 2 emplacement pour des coupons sont vides. On sait que les commerciaux des pages jaunes qui ont longtemps surfé sur leur monopole on de plus en plus de mal à trouver des clients. Le groupe PagesJaunes dispose d'une force de vente de plus de 2200 conseillers commerciaux en France et en Espagne.

Des annonceurs insatisfaits

Cette réduction de format ne plaît pas aux annonceurs, et selon « L'Indépendant » la chambre des métiers des Pyrénées-Orientales a dénoncé des incohérences au niveau du coût des insertions dans les PajesJaunes 2010 : le format des bons de commande des encarts de l'annuaire 2010 n'ont pas été actualisés. Un artisan a par exemple payé 1201 € TTC pour une publicité au format 46 x 40 mm qui au final mesurait 36 x 32 mm, soit une diminution de 37,4%.

De nombreux annonceurs de pagesjaunes.fr sont également insatisfaits et trouvent les tarifs trop élevés. Le site pagesjaunes.fr n'est en effet plus aussi incontournable qu'il y a 10 ans, et de plus en plus de personnes consultent directement les moteurs de recherche ou des annuaires spécialisés (comme aladom pour trouver des prestataires de services à la personne).

Commentaires

Quand tout le monde se sera inscrit ici : http://www.recevoirmesannuaires.pagesjaunes.fr/OptInOptOut/ il n'y aura plus d'annuaire papier
Une personne est venue déposer l'annuaire chez moi l'autre jour. Je refuse de le prendre en lui disant que je n'utilise plus que la version électronique. Sa réponse: "Ben oui moi aussi..." ;-)
Qu'est-ce que cette histoire que m'a racontée un employé présumé des Pages Jaunes qui m'a demandé une signature et a annoncé le passage d'un agent de la même entreprise devant m'offrir un ordinateur portable en lieu et place de la version imprimée !!! il y a là derrière une manoeuvre très louche que j'aimerai bien voir ébruitée !