Dans son rapport annuel publié début février, la Cour des comptes recommande à tous les candidats de diminuer le coût de ces niches de 15 milliards d'euros d'ici 2014. 

François Bayrou pour un rabot de 15% 

Le candidat du Modem souhaite revenir sur la défiscalisation des heures supplémentaires, sur la niche « Copé » qui exonère d'imposition les plus-values réalisées par les entreprises en cas de revente d'une filiale et la déductibilité des emprunts en cas de LBO (leverage buy out, rachat d'une entreprise à crédit par l'endettement). Ces mesures devraient rapporter une dizaine de milliards et le candidat envisage d'en trouver une autre dizaine par « un rabot » de 15% sur toutes les autres niches fiscales. 

Marine Le Pen évoque des suppressions sans donner de détails  

Dans le programme de la candidate, il est question de supprimer la niche « Copé », à l'instar de François Bayrou. Le reste n'est pas détaillé : « les niches fiscales et sociales qui ne contribuent pas efficacement à la croissance ou qui sont injustes devront être supprimées ou modifiées ». 

Jean-Luc Mélenchon préconise la suppression des niches "inutiles socialement"

« Il faudra mener une grande réforme fiscale et récupérer les 100 milliards d'euros perdus depuis 10 ans à cause du changement de barème de l'impôt sur le revenu. Et il sera indispensable de supprimer les niches fiscales inutiles socialement, qui font perdre au moins 65 milliards d'euros chaque année à l'Etat. » Seraient-elles toutes supprimées ? 

François Hollande souhaite supprimer 29 milliards de niches et descendre le plafond à 10.000€

Le candidat socialiste envisage de supprimer 29 milliards de niches fiscales réparties entre les ménages et les entreprises. Le programme du PS ne donne pas de précision quant aux niches concernées. Il pourrait s'attaquer aux à l'abattement de 10% sur les pensions et retraites de l'impôt sur le revenu. Le candidat propose de descendre le plafond des niches à 10.000€. Si vous payez plus de 10.000€ d'impôts sur le revenu, c'en sera terminé des réductions. 

Nicolas Sarkozy envisage une réduction des niches à hauteur de 2,6 milliards

Le programme prévoit de réduire de 2,6 Mds€ les niches fiscales d'ici 2016, d'augmenter la TVA de 19,6% à 21,2%., dite TVA sociale, en contrepartie d'une baisse des charges patronales et d'augmenter de 2 points la CSG sur les revenus financiers.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment