En poursuivant votre navigation sur aladom.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur

OK En savoir plus

La FESP et l'Agefiph signent une convention de prise en compte du handicap dans les SAP

/ / / La FESP et l'Agefiph signent une convention de prise en compte du handicap dans les SAP

La FESP et l'Agefiph signent une convention de prise en compte du handicap dans les SAP

Article publié le 01/12/2016 à 17:45

La FESP et l'Agefiph signent une convention de prise en compte du handicap dans les SAP

La FESP et l'AGEFIPH viennent de signer un partenariat sur 3 ans

La FESP et l'Agefiph ont signé la première convention partenariale du secteur des services à la personne en faveur de l'insertion dans le travail des personnes en situation de handicap. Plus de 500000 € seront dédiés à l'accompagnement des entreprises de services à la personne adhérentes de la FESP.

Une convention signée au salon des services à la personne

Lors du 10ème Salon des services à la personne, à Paris, la Fédération du service aux particuliers (FESP) et l'Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph) ont signé le 16 novembre 2016, une convention nationale sur 3 ans en faveur de l'emploi des personnes handicapées dans les métiers des services à la personne. La FESP rassemble l'ensemble des vingt-trois activités du secteur, ainsi que des réseaux de résidences services et des crèches, regroupe plus de 1 800 structures adhérentes sur l'ensemble du territoire national, y compris les départements d'outre-mer (DOM). Ses adhérents représentent plus de 71 000 intervenants à domicile en mode prestataire et plus de 30 000 en mode mandataire.

La fédération souhaite sensibiliser et accompagner la prise en compte des situations de handicap dans les politiques de recrutement du secteur.

Développer l'emploi des personnes handicapées

Avec cette convention, la FESP, appuyée par l'Agefiph, impulse une politique institutionnelle active de l'emploi des personnes handicapées au sein des réseaux ainsi qu'auprès de structures indépendantes qui seraient volontaires. La convention se déploie autour de quatre axes :

  • en termes de maintien dans l'emploi et de recrutement il s'agit d'aider, notamment financièrement, les structures volontaires adhérentes de la FESP à construire des processus dédiés à la thématique en leur permettant d'anticiper et faciliter le cas échéant des reclassements sur d'autres filières d'activité ;
  • mettre à disposition des entreprises, des outils de communication variés leur permettant d'implémenter une culture handicap en leur sein ;
  • sensibiliser et mobiliser les acteurs des « réseaux handicap » et leurs publics afin de les inciter à rejoindre les métiers des SAP ;
  • professionnaliser les équipes internes de la FESP (administratifs, référents territoriaux, etc.) pour leur permettre d'assumer un rôle de conseil, d'expertise et d'information auprès des structures.

Parmi les premières actions d'ores et déjà engagées, l'Agefiph a mobilisé ses délégations territoriales sur les enjeux de cette première convention en faveur d'un secteur en fort potentiel d'emplois et néanmoins en tension sur le recrutement.

La FESP, quant à elle, a prévu une sensibilisation de ses référents territoriaux et des membres actifs de ses commissions"métiers", ce qui représente dans un premier temps plus de 130 responsables de structures.

Partager sur les réseaux sociaux

© aladom.fr - tous droits réservés

Déposer un commentaire