De l'art de faire chavirer les femmes... grâce à la danse

/ / / / De l'art de faire chavirer les femmes... grâce à la danse

De l'art de faire chavirer les femmes... grâce à la danse

Article publié le 12/09/2010 à 11:00

Des psychologues britanniques ont étudié le potentiel rythmique de ces Messieurs. Il en ressort que John Travolta avait déjà tout compris, il y a plus de trente ans...

Différencier le bon du mauvais danseur. Tel était l'objectif des chercheurs de l'Université de Northumbria, qui ont ainsi filmé 19 "cobayes" âgés de 18 à 35 ans, tout en les équipant de 38 réflecteurs infrarouges. Retranscrits sur des avatars virtuels, leurs déhanchés furent ensuite soumis au vote de 37 femmes.

Savoir danser = bien-être

Les résultats ont alors démontré que trois parties du corps s'avèrent essentielles : la tête, le cou et le torse. Le bon danseur est celui qui parvient à combiner les différents types de mouvement (d'avant en arrière, de droite à gauche et la rotation sur soi-même) pour chacun de ces endroits, en variant ses gestes.

A contrario, le mauvais danseur sera l'auteur de mouvements rigides et stéréotypés, tels de simples hochements de tête. En conséquence, difficile pour ce dernier d'attirer positivement l'oeil des femmes, d'autant qu'avoir le rythme dans la peau signifie inconsciemment être en bonne santé et disposer d'un fort potentiel de reproduction...!

Bee Gees forever

Les scientifiques responsables de cette étude veulent désormais se pencher sur les pas de danse féminins, pour déterminer lesquels seraient les plus attractifs pour les hommes. En attendant, ceux-ci peuvent se repasser en boucle Saturday Night Fever ou Grease, histoire d'imiter la gestuelle de Tony Manero ou Danny Zuko.

Partager sur les réseaux sociaux

© aladom.fr - tous droits réservés

Déposer un commentaire