En poursuivant votre navigation sur aladom.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur

OK En savoir plus

L'application de Alyacom au service du maintien à domicile

/ / / / L'application de Alyacom au service du maintien à domicile

L'application de Alyacom au service du maintien à domicile

Article publié par Enora LE CORNEC, le 11/03/2014 à 16:38

L'application de Alyacom au service du maintien à domicile

Une innovation qui optimise les actes médicaux.

L'entreprise lannionnaise Alyacom a conçu une application pour connecter tous les professionnels du maintien à domicile. Une innovation qui optimise les actes médicaux.

L'application se présente sous la forme d'un calendrier où s'affichent les tâches du jour. Les professionnels peuvent donc valider ce qu'ils ont fait, inscrire dans le mémo les anomalies ou autres pour avertir la personne suivante, et même contacter un médecin d'urgence en cas de besoin. 

François Pastol, PDG de Ayalcom explique que ce projet a pour ambition de briser la séparation entre le domaine des soins médicaux et des services à domicile. Comme il y a souvent plusieurs professionnels pour s'occuper d'une personne, il est important que tous soient mis en relation et que chacun prenne connaissance des informations que détient l'autre. Même s'ils ne travaillent pas dans le même domaine, ils sont complémentaires. 

La jeune entreprise lannionnaise a fait le constat de la baisse du nombre de médecin en comparaison de l'augmentation de la population des personnes âgées. Le besoin d'optimiser les actes médicaux afin d'alléger la charge de travail allait donc de soi, il fallait trouver l'idée du « cahier de liaison collaboratif ». 

Pour l'instant il s'agit d'appareils (carte sim + mobile) vendus aux professionnels qui équipent ensuite leur personnel. Mais une autre approche encore plus intéressante est en cours d'élaboration : le terminal qui se trouverait directement chez le patient. Ainsi, chaque professionnel, même s'il ne voit jamais ses collègues pourra être tenu au courant de tous les changements, remarques, et avancés concernant le patient. Si son état de santé se dégrade, les médecins pourront être avertis instantanément, géolocaliser la personne et consulter son dossier à distance ; ce qui représente un formidable gain de temps et donc d'argent. 

L'option du maintien à domicile est de plus en plus souhaitée par les personnes âgées mais aussi par leur proches qui n'ont pas forcément les moyens de payer l'hospitalisation pouvant coûter jusqu'à 1000 euros par jour. Dans le contexte de la silver économie, et du plan d'e-santé mis en place par le gouvernement, le projet de Alyacom a déjà attiré l'attention du ministère de la Santé qui place de plus en plus de moyens dans le développement de la télémédecine et des soins à domicile. 

Alyacom participera donc au concours lancé par Marisol Touraine qui engage les Agences régionales de santé à proposer des projets innovants. Cinq agences « lauréats » pourront se partager 80 M d'euros afin de mener à bien leur projet. Cela permettrait à l'application de s'étendre à l'échelle nationale et d'attirer des investisseurs.

Illustration : © everythingpossible - Fotolia.com

Partager sur les réseaux sociaux

© aladom.fr - tous droits réservés

Déposer un commentaireDéjà 6 commentaires

Commentaire de Géraldine

Postée le 17/03/2014 à 16:25

Article intéressant et produit intéressant, mais il me semble qu'il y a une grosse incohérence : au début vous parlez d'une entreprise lanionnaise, puis ensuite d'une entreprise lyonnaise...

Géraldine

Commentaire d'Enora Le Cornec

Postée le 18/03/2014 à 17:08

Merci pour votre remarque, l'erreur a été rectifiée: il s'agit bien d'une entreprise lannionnaise.

Enora Le Cornec

Commentaire de Jean-François

Postée le 21/03/2014 à 17:00

Tous connectés ! Il n'y a pas de raison que les seniors n'en profitent pas. A fortiori quand c'est dans un objectif médical. A l'heure des réseaux sans fil et de la recherche d'économies, c'est une bonne manière d'éviter les examens inutiles. Surtout pour des publics fragiles.

Jean-François

Commentaire de Thomas

Postée le 24/07/2014 à 16:09

Utiliser les nouvelles technologies pour aider les personnes âgées est une idée brillante ! Après tout, comme le dit Jean-François, pourquoi n'en profiteraient-ils pas ?

Thomas

Commentaire de Louis Gautier

Postée le 07/09/2015 à 17:08

Face à l'évolution démographique, technologique et sociologique, les applications connaissent en effet un plein boom notamment chez les séniors. J'ai eu l'occasion d'en parler dans certains de mes articles tels que celui-ci : http://medicaldomicile.fr/blog/15-une-nouvelle-application-pour-detecter-la-perte-d-autonomie-des-personnes-agees

Louis Gautier

Commentaire de marie Versuselle

Postée le 28/09/2015 à 19:14

Une longue expérience, plus de 50 ans en informatique, m'a appris qu'un outil, aussi performant soit-il, ne résout pas un problème de coordination dans une équipe s'il ne se trouve pas à la disposition d'un responsable qui supervise l'équipe, s'assure que chacun accomplit sa tâche, que la transmission est correctement comprise par les uns et les autres. Surtout quand les compétences touchent des domaines aussi sensibles et différents que la médecine, les soins infirmiers et les besoins quotidiens, ménage courses, cuisine, entretien du linge d'une personne âgée, isolée, devenue dépendante.
Imaginez un tableau de bord d'un vendeur, sans personne pour arbitrer, le délai de fabrication, le délai de livraison, la marge, les conditions de paiement...

Dans les grandes familles bourgeoises des siècles passés ce rôle de coordination était assuré par une gouvernante, voire un majordome, véritable chef d'orchestre de l'équipe.

Ce logiciel est la partition indispensable à chacun, mais il n'y a pas d'orchestre sans chef d'orchestre. Tout le problème de l'aide à domicile est là.

Le cout d'une telle solution est exorbitant et les politiques en panne d'imagination restent sur une prudente réserve.

marie Versuselle

Déposer un commentaire