L'émission "Envoyé Spécial" a diffusé un reportage à charge sur les organismes qui proposent du soutien scolaire. Le reportage se focalise sur les pratiques des cinq entreprises leader : Acadomia, Complétudes, Keepschool, Profadom et les Cours Legendre.

Illustration de l'article Enquête sur le soutien scolaire

Envoyé spécial à diffusé la semaine dernière un reportage sur le soutien scolaire intitulé "Le soutien scolaire, réussite ou échec ?". Ce reportage montre que certains organismes qui proposent des cours particuliers font souvent appel à des amateurs pour assurer leurs cours. Le marché du soutien scolaire privé a doublé en 5 ans et représente aujourd'hui 700 millions de chiffre d'affaires par an. En France, 1 parent sur 5 serait à la recherche d'un professeur particulier pour du soutien scolaire.

Le reportage montre les pratiques des cinq entreprises leader : Acadomia, Complétudes, Keepschool, Profadom et les Cours Legendre. Le reportage ne fait aucun cadeau aux organismes cités. On y voit entre autre :

  • une sélection en 15 minutes chez Acadomia où les pièces obligatoires (extrait de casier judiciaire et originaux des diplômes) ne sont pas exigées.
  • une cliente de Keepschool paye pour 12 heures de cours. On lui garantit qu'il y a un professeur disponible alors que ce n'est pas vrai... Keepschool vend d'abord la prestation et cherche le professeur ensuite.
  • Profadom recrute avec un entretien téléphonique de 15 minutes et ne demande que le bac. Les professeurs sont évalués mais la moitié des professeurs n'ont pas la moyenne et sont tout de même envoyés chez les clients,
  • Les cours Legendre demandent à un étudiant de mentir et de dire qu'il est professeur en exercice.

Bref, aucun des organismes n'est épargné. Ce qui est montré est que les candidats ne sont pas vraiment testés et que les embauches se font à la va vite. Les organismes proposent des intervenants partout en France, mais ils n'ont pas toujours de professeurs disponibles. Il faut tout de même se méfier de ces reportages à charge où les séquences conservées vont dans la direction que les journalistes souhaitent prendre.

Les parents sont prêts à dépenser de fortes sommes (1200 euros pour 24 heures de cours par exemple) pour leurs enfants. Ils pensent qu'en faisant appel aux leaders, ils auront une prestation de la qualité. A grand renfort de campagnes de publicité et d'opérations de marketing, les enseignes promettent toutes des méthodes pédagogiques rigoureuses et un service sur mesure pour chaque élève. Il faut savoir que quand une famille paye 30 euros pour une heure à un organisme, seulement 10 à 12 euros sont versés au professeur en salaire. Ce salaire est intéressant pour des étudiants, mais il est difficile à ce prix là d'intéresser les professionnels qui peuvent demander 30 à 40 euros de l'heure en travaillant directement pour des particuliers. Les organismes permettent aux professeurs d'avoir un certain volume d'heure, mais rémunéré moins qu'en emploi direct. Ceci est intéressant pour les étudiants qui recherchent des revenus rapidement (on peut avoir des élèves le jour de son inscription). C'est moins intéressant pour des professionnels qui font du soutien scolaire leur métier. (Edit du 04/02/11 : Attention, je ne dis pas que les étudiants ne peuvent pas donner des cours particuliers de qualité...)

Sur aladom, nous permettons aux entreprises de soutien scolaire et aux professeurs particuliers d'être contactés directement et d'être évalués ensuite. Les professeurs peuvent décrire leur expérience, leur méthode et leurs tarifs. Pour les parents à la recherche d'un professeur, il sera alors possible de choisir entre un étudiant qui demandera moins cher et un professionnel du soutien scolaire.
Voici quelques exemples de services proposés :

Aladom référence également des entreprises comme la société ABC Cours qui proposent des cours pour toutes les matières.

Sur aladom, les professeurs sont contactés directement. Nous nous occupons de la mise en relation. Vous pouvez vous inscrire gratuitement si vous proposez vos services pour des cours particuliers.

Si vous ne l'avez pas vu, vous pouvez voir le reportage d'envoyé spécial ici :

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour parler de votre expérience (bonne ou mauvaise) avec les organismes de soutien scolaire.
Autre article lié : les fichiers d'Acadomia montrés du doigt par la CNIL.