Pourquoi déclarer du baby sitting

Embaucher une baby sitter "au noir" n'est pas toujours une bonne idée. Vous vous économiser certes des démarches et des complications, parfois pénibles en particulier si vous changez souvent de prestataire. Cependant vous n'avez aucune couverture en cas d'accident, autant pour vos enfants que pour la baby sitter. Il convient d'être prudent dans le choix de la baby sitter.

Utilisation du CESU

L'utilisation du CESU est avantageuses pour les deux parties, la baby sitter cotise auprès des diverses caisses et vous pouvez faire marcher votre assurance en cas de soucis. Les démarches sont simples et vous recevez votre chéquier CESU rapidement. Cependant tous les baby sitters n'acceptent pas d'être payé en CESU.

Le recours à l'AGED

L'Allocation de Garde d'Enfant à Domicile est une aide de l'état variant selon l'âge de vos enfants et votre niveau de revenus. Les démarches sont un peu plus importantes mais vous bénéficiez d'un abattement d'impôts beaucoup plus important. Vous profitez bien sur de la même sécurité en terme d'assurance qu'avec l'utilisation des CESUs.

Pour utiliser l'AGED, vous aurez à effectuer une déclaration d'embauche auprès de l'URSSAF, établir un contrat de travail ainsi qu'un bulletin de salaire. Une déclaration nominative est à renvoyer chaque trimestre, la CAF vous reverse une partie des cotisations dues au salarié. À la fin de l'année, l'URSSAF vous donne le montant que vous pouvez déduire de vos impôts.

Demander la PAJE

La Prestation d'Accueil du Jeune Enfant varie selon vos revenus et vos enfants tout comme l'AGED mais est plus interessante financièrement. Il y a plus de démarches que pour le CESU et l'assurance sera bien sur prise en compte comme lorsque vous utilisez les chèques universels emploi-service.

Pour bénéficier de la PAJE, une demande de complément libre choix de mode de garde est à envoyer à la CAF. Un carnet de volets déclaratif vous est ensuite transmi par le centre Pajemploi, qui s'occupe ensuite d'envoyer l'attestation d'emploi à la baby sitter. La CAF vous reverse par la suite une prise en charge partielle de la rémunération.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment