Nécessité d'un contrat

Un contrat de travail pour une baby sitter est obligatoire dès qu'elle travail régulièrement, concrètement à partir de 8 heures de travail par semaine ou bien 4 semaines de travail consécutives (peu importe le nombre d'heures travaillées dans ce cas).

Détail important, si vous utilisez le CESU pour payer votre baby sitter et que vous n'êtes pas dans le cas décrit ci dessus, le CESU est considété comme un contrat de travail.

Modèle de contrat pour du baby sitting

Le contrat peut être assez succin et n'avoir pour but que de couvrir les situations les plus courantes, par exemple fixer les horaires, le salaire horaire et le lieu de travail.

Il convient cependant de préciser systématiquement les informations suivantes : identité de l'employeur (avec adresse), nom, prénom, nationalité, numéro de sécurité sociale de la baby sitter.

Il faut ensuite préciser le lieu de travail, le nombre d'heure à effectuer par semaine, la date ainsi que l'heure d'embauche. Une définition de l'emploi est nécessaire, cette dernière n'oubliera pas de préciser les tâches à accomplir ainsi que le nombre d'enfants à garder. Le poste doit aussi être précisé, en l'occurence "baby sitter", ainsi que la rémunération du salarié.

La durée d'une période d'essai si elle est appliquée, une date de fin de contrat si défini, une durée minimale si la fin du contrat n'est pas donnée. Il faut préciser que le contrat est soumis à la convention collective nationale des salariés du particulier employeur datée du 24 novembre 1999.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment