La petite fille avait 4 mois au moment des faits. Le jour de l'accident, ses parents se souviennent avoir déposé une enfant en pleine forme chez sa nounou. Dans la journée, cette dernière a alerté les pompiers pour signaler l'état inquiétant du bébé. 

Elle était en pleine forme en arrivant chez l'assistante maternelle 

Aussitôt diagnostiquée comme présentant le syndrome de l'enfant secoué, la petite fille aujourd'hui âgée de 10 mois présente de « graves séquelles en particulier sur le plan de la motricité » dixit les certificats médicaux présentés à l'audience de lundi et ce, 6 mois après les faits. 

L'assistante maternelle a son agrément depuis 5 ans. Elle a uniquement reconnu avoir « posé l'enfant un peu fort ». Le tribunal l'a condamnée à un an d'emprisonnement dont 6 mois fermes pour violences volontaires assortis d'une interdiction d'exercer en tant qu'assistante maternelle pendant 5 ans. 

Qu'est-ce que le syndrome de l'enfant secoué ? 

Les accidents surviennent surtout avec les enfants de moins de 1 an. A cet âge précoce, le cerveau ne remplit pas totalement la boite crânienne et quand le jeune enfant est secoué, il vient s'écraser contre les parois ce qui peut provoquer des ruptures de vaisseaux sanguins. Résultat des secousses : dans le pire des cas, une hémorragie cérébrale ou un hématome. 

Les symptômes immédiats sont la fatigue ou la somnolence brutale, les vomissements, la perte de connaissance ou encore, la crise d'épilepsie, l'arrêt respiratoire ou cardiaque, la paralysie, la perte de la vision etc. Les lésions altèrent les capacités d'apprentissage de l'enfant. Les séquelles peuvent être motrices, comportementales, intellectuelles et visuelles.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment