L'arlésienne du retour de la morale

Ce n'est pas une idée neuve, mais plutôt une envie qui mûrit et semble se faire nécessité un peu plus chaque jour. En août 2011, le précédent gouvernement avait publié une circulaire prévoyant le retour de la morale ou plutôt du civisme à l'école primaire. Un support devait voir le jour en 2012 pour aider les enseignants à faire passer le message auprès des enfants. 

Une élection présidentielle est passée par là, balayant bon nombre de projets en cours et renouvelant les maroquins ministériels dans la foulée. Pour autant, l'idée de donner une bonne éducation à nos bambins en complément de leur enseignement a perduré et suivi son petit bonhomme de chemin. 

La morale est à nouveau au programme et elle est laïque. 

Le terme semble un peu désuet au 21ème siècle, mais le grand retour de la morale à l'école en France devrait intervenir à la rentrée 2015 et concerner les enfants du CP à la terminale cette fois, pas de raison que les ados y coupent. « Publiez les photos de vos camarades saouls sur Facebook à leur insu, ce n'est pas correct ».... 

Pour le ministre de l'éducation Vincent Peillon, il est surtout question d'éclairer les enfants et les jeunes sur les « valeurs, les principes et les règles qui permettent, dans la République, de vivre ensemble selon notre idéal commun de liberté, d'égalité et de fraternité. » Le but étant bien sûr, que les enfants passent de la théorie à la pratique. 

Une heure de morale par semaine, c'est toujours ça

La morale laïque devrait être dispensée aux enfants à raison d'une heure par semaine et le cours pourrait donner lieu à évaluation. Le ministre souhaite également que tous les professeurs soient formés pour donner ce cours qui doit avoir une dimension collective. Le projet est défendu par le président de la République. 

En ces temps où le mensonge s'est insinué dans les plus hautes strates de l'Etat, nul doute que le retour aux valeurs de respect de soi même, des autres et de la collectivité soit une quasi nécessité...

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment