Des personnes âgées plus nombreuses, plus âgées, plus dépendantes...

A Paris, la précarité se développe et actuellement, 13% des ménages de 60-74 ans vivent sous le seuil de pauvreté (sources ville de Paris). Dans le même temps, les personnes très âgées, les personnes très dépendantes, les personnes âgées en situation de handicap et les jeunes malades d'Alzheimer représentent une population en augmentation.

Il convient donc de répondre à cette situation et c'est l'objectif du schéma « Bien vivre son âge à Paris. » Le schéma, qui couvre la période 2012 – 2016, prévoit entre autres la création de 955 places d'hébergement pour les personnes âgées. Priorité sera donnée aux établissements qui présenteront des innovations sociales.  

Changer les conditions d'accueil des seniors

 Les caractéristiques de ces établissements résident notamment dans leur taille, avec de petites unités qui permettent l'admission avant 60 ans pour les personnes en situation de handicap, les personnes ayant subi un AVC ou les jeunes Alzheimer. 

 « Bien vivre son âge à Paris » prévoit également des mesures d'accompagnement des aidants, ceux qui s'occupent activement d'un proche âgé, souvent dépendant. Pour ce faire, les centres d'accueil de jour devront s'adapter aux besoins exprimés par les aidants. La capacité totale de ces centres devrait passer de 294 à 500 places à l'horizon 2014. 

Accompagner les aidants

Les plages horaires d'ouverture seront élargies le soir et le week-end. Un « forfait temps libre » devrait ainsi permettre à l'aidant de bénéficier de la présence d'un professionnel aux côtés de la personne âgée pour se dégager du temps consacré à d'autres activités. 

Enfin, le schéma gérontologique prévoit que les plus âgés continuent à être impliqués dans la vie de la cité. C'est le rôle assigné au Département et à la ville de Paris à travers le soutien aux associations qui concernent les seniors. Cette action s'accompagne d'une offre sportive, culturelle et de loisirs spécifique, tout particulièrement adaptées à chacun selon ses ressources et ses capacités.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment