Il y a peu de temps, nous évoquions dans ces pages le cas de Shouryya, un adolescent de 16 ans qui a résolu une équation léguée à l'humanité par Newton lui-même et restée jusqu'alors sans réponse. Ce jeune homme s'était lancé dans l'aventure mathématique comme d'autres se prennent de passion pour un nouveau jeu vidéo. 

Aujourd'hui, un français est récompensé pour ses travaux en physique quantique : Serge Haroche. Lui et son partenaire de recherche, David J. Wineland sont salués par l'académie des Nobels pour « leurs méthodes expérimentales novatrices qui permettent la mesure et la manipulation des systèmes quantiques individuels ». 

Pas le boson !

Bien que la découverte du boson de Higgs ait fait grand bruit au coeur de l'été, ce ne sont finalement pas ses « parents », Peter Higgs et avant lui Robert Brout (décédé en 2011) et François Englert qui ont été distingués par le célèbre prix. 

Serge Haroche est récompensé pour les expériences qu'il a menées sur de simples grains de lumières, les photons. De son côté, David J. Wineland est lui aussi félicité pour ses manipulations de particules de matière, des ions et des atomes. Ces deux hommes ont déclaré avoir « découvert une nouvelle façon de voir la lumière » (Figaro). 

La lumière en lumière...

Parmi les applications qui pourraient changer notre vie quotidienne dans les années à venir, notons la possibilité de mettre au point des ordinateurs quantiques qui relégueront nos systèmes actuels au rang d'antiquités tant ils seront plus rapides. Chouette !

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment