Le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) vient de publier un rapport intitulé « Vieillir au vingt et unième siècle : Une victoire et un défi ». En voici de larges extraits. 

La population française vieillit, la population mondiale aussi. Ce vieillissement se produit dans toutes les régions du monde et dans tous les pays, bien qu'il progresse plus vite dans les pays en développement. L'UNFPA en conclut donc que « le vieillissement est un triomphe du développement. » 

L'espérance de vie rallonge partout dans le monde

Raison majeure de l'accroissement de la longévité : les progrès de la nutrition, de l'assainissement, des découvertes médicales, des soins de santé, de l'éducation et du bien-être économique. Dans 33 pays, l'espérance de vie à la naissance dépasse 80 ans. Il y a de cela juste 5 ans, seulement 19 pays entraient dans cette catégorie. C'est dire si les choses ont évolué favorablement ces dernières années pour un grand nombre d'habitants du monde. Au Japon à ce jour, les personnes âgées représentent plus de 30% de la population et d'ici 2050, 64 pays devraient être dans un cas de figure identique. 

En 2010-2015, l'espérance de vie est de 78 ans dans les pays développés et de 68 ans dans les régions en développement. D'ici 2045-2050, chaque nouveau-né pourra espérer vivre jusqu'à 83 ans dans les régions développées et 74 ans dans les pays en développement. En 2012, le nombre de personnes âgées a atteint presque 810 millions et il devrait être d'un milliard dans moins de 10 ans pour ensuite doubler vers 2050 et atteindre deux milliards. 

Les personnes âgées différentes partout dans le monde

Le rapport de l'UNFPA insiste sur l'importance de ne pas se faire une image passe-partout des personnes âgées et d'y voir une catégorie unique. Il importe de reconnaître que les personnes âgées sont tout aussi diverses que n'importe quel autre groupe d'âge. Ne serait-ce que sous le rapport du sexe, de l'ethnicité, de l'éducation, du revenu et de la santé. 

En 2002, la deuxième Assemblée mondiale sur le vieillissement s'est réunie à Madrid, notamment pour répondre aux défis posés par le vieillissement de la population. A cette occasion, le Plan d'action international de Madrid a été adopté. Sa visée principale est d'intégrer les personnes âgées au développement, d'améliorer leur santé et leur bien-être et de leur garantir des environnements habilitants et secourables. 

Changer nos attitudes envers les personnes âgées

Le Plan appelle notamment à des changements dans les attitudes afin de faire en sorte que les personnes âgées ne soient plus vues seulement comme des bénéficiaires de la protection sociale, mais également comme des participants actifs au processus de développement dont il faut respecter les droits. 

La productivité incroyable et les contributions des personnes âgées de 60 ans au moins, en tant que prestataires de soins, électeurs, volontaires, chefs d'entreprise, etc, constituent l'une des constatations essentielles de ce rapport. Il montre que si les mesures appropriées sont en place pour garantir les soins de santé, un revenu régulier, des réseaux sociaux et une protection juridique, les générations présentes et futures pourront recueillir partout dans le monde un dividende de la longévité.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment