La ministre chargée des personnes handicapées a récemment déploré le retard pris pour la mise en application de la loi sur l'accessibilité, dont l'échéance est fixée au 1er janvier 2015. En effet, les conclusions du rapport du Conseil général de l'environnement durable (CGED) sur « les modalités d'application des règles d'accessibilité du cadre bâti aux personnes âgées » sont sans appel. 

Des salles de cinéma accessibles à tous

De son côté, la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti souhaite faire avancer les choses au moins au niveau des salles de cinéma. Pour que les salles soient accessibles aux handicapés, dans le respect du délai imparti avant le 2015, elle souhaite créer un fonds afin d'aider les exploitants de salles dans leurs démarches. 

Dans une conférence de presse donnée devant le 67ème congrès de la Fédération nationale des cinémas français, la ministre a précisé que le groupe en question devrait être « composé de professionnels, des associations handicap et des collectivités, pour que soient évalués les besoins, les critères, les modalités d'intervention et le coût d'une telle aide . » 

90% des salles équipées en audio-description 

L'accessibilité des salles de cinéma aux personnes en situation de handicap a occupé une place prépondérante dans les discussions menées à l'occasion du congrès de la FNCF. La Fédération regroupe des syndicats qui représentent l'ensemble des salles de cinéma en France, soit 5.400 écrans dans plus de 2.000 cinémas. 

Bien que les salles neuves soient aux normes pour accueillir des handicapés moteurs, dans les plus anciennes, qui sont aussi les plus nombreuses, les coûts des travaux peuvent se montrer élevés. On notera toutefois que grâce à la numérisation, 90% des salles actuelles peuvent proposer une audio-description des films aux malvoyants et des sous-titres aux malentendants.

Commentaires

bonjour je suis sourd que je veux le cinéma font les sous-titres pour les sourds merci cordialement abdel