Le grand mathématicien, philosophe, physicien, alchimiste et astronome anglais Isaac Newton nous a laissé en héritage une équation irrésolue depuis sa disparition qui remonte à 1727. 

Quand on sait que c'est à ce même Newton, qu'on attribue les lois universelles du mouvement (« mécanique newtonienne »), la découverte du calcul infinitésimal en mathématiques ou encore, et non des moindres, le développement de la loi universelle de la gravitation considérée comme une avancée majeure dans l'histoire de la science, on se doute que ladite équation ne devait pas être « piquée des hannetons.. »

Un petit génie des maths

Et pourtant.... 16 ans est l'âge du jeune allemand qui a résolu l'équation post-mortem du grand homme. Vous qui avez toujours pensé qu'une polonaise inversée devait être une position du Kama Sutra (c'est une fonction mathématique...), la lecture de cette nouvelle doit vous laisser bouche bée... 

Dans le même temps, c'est réjouissant de voir que certains gamins se passionnent pour une autre théorie du chaos que celle développée à leur insu par les participants des émissions de télé réalité, quand ces derniers ne contribuent pas, toujours sans le vouloir, à la découverte du vide, échafaudant par la même une théorie du néant d'un nouvel ordre. 

Les maths, une marotte comme une autre

Pendant ce temps-là, Shouryya lui, il planche sur les équations et notamment sur celle que Newton nous a laissée en ne sachant pas si nous serions à même de la résoudre un jour. L'énigme (jusqu'à ce jour) demandait comment calculer la trajectoire précise d'un projectile soumis à la gravité et à la résistance de l'air, puis, par pur coquetterie (ou vice ?), son rebond. 

"Fastoche!" s'est écrié Shourayya qui, ni une, ni deux a décidé que Newton ou pas, il n'y avait pas de raison que l'équation reste irrésolue. Son raisonnement sonne comme un adage : qui ne tente rien, n'a rien. Autrement dit, essayons voir, je ne risque rien et surtout pas le ridicule. Faut-il le préciser, Shourayya ne sèche pas les cours de maths... 

Pas plus compliqué qu'une notice de montage Ikea

Et voilà, allez au revoir Newton et bonjour chez vous ! En quelques mois, le jeune homme a fait la nique aux mathématiciens du monde entier en résolvant une énigme vieille de 350 ans. Cette découverte, historique, lui a valu un prix au concours national des jeunes chercheurs, la moindre des choses... La bosse des maths n'étant pas forcément compatible avec la modestie, Shourayya aurait déclaré que ce n'était pas plus compliqué qu'une notice de montage Ikea. Tu m'étonnes !

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment