Rien de pire sans doute que la ghettoïsation des personnes âgées entre elles, sans contact avec les plus jeunes, pour les précipiter dans la neurasthénie, puis l'absence de goût à la vie. Toutes les expériences menées dans l'autre sens montrent que les anciens ont meilleur moral et donc meilleure santé quand ils fréquentent régulièrement plus jeunes qu'eux. La colocation en est un bon exemple. 

A Montargis, dans le Loiret, la maison de retraite a mis en place une « animation » très intéressante qui consiste à associer la présence des enfants dans l'établissement à la passion bien connue des plus âgés pour le jardinage. Une initiative saluée et récompensée par le prix de la Fondation Caisse d'Epargne Loire-Centre.

Faire jardiner les plus anciens et les plus jeunes ensembles

Ainsi donc, régulièrement, un groupe d'une dizaine d'enfants de 7 à 12 ans vient rendre visite aux pensionnaires de la maison de retraite pour un atelier jardinage avec une dizaine d'entre eux. C'est en constatant que les ouvrages les plus consultés de la bibliothèque étaient ceux qui se rapportaient à la nature ou au jardinage que l'idée du projet a germé. Dans le même temps, le centre de loisirs menait de son côté une action de sensibilisation des enfants au respect de l'environnement par la pratique du jardinage. 

Ni une, ni deux et tout ce petit monde est passé du potager au « pote âgé » pour le plaisir des plus jeunes et des plus anciens. Des jardinières équipées de roulettes et surélevées, sorte de jardins suspendus, ont été réalisées pour permettre aux résidents assis ou en fauteuil roulant de pratiquer leur loisir sans fatigue. 

"Les enfants sont un bain de jouvence, énergisant et calmant"

Les équipes intergénérationnelles se sont constituées en fonction des affinités des plus jeunes et des plus anciens pour un plaisir partagé. Le psychologue de l'établissement se réjouit dans les pages du magazine la Vie. Pour lui, le constat est très positif : « à chaque atelier, les résidents se ressourcent. Les enfants sont un bain de jouvence, énergisant et calmant. Ils vivent en complicité avec la personne âgée, sans jugement ni à priori. » 

Mon Pote âgé, projet pour le moins thérapeutique et bénéfique, soutenu par les pouvoirs publics à juste titre, devait s'étendre sur le territoire à d'autres maisons de retraite et c'est tant mieux !

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment